Maurice Ndour et le Sénégal visent haut

DAKAR (Sénégal) - Il y a eu d’importants changements durant les trois dernières semaines de préparation pour la Coupe du Monde FIBA 2019, mais la star de l’équipe et leader Maurice Ndour voit toujours grand en Chine. 

Le Sénégal partage à Dongguan le fameux ‘groupe de la mort’ avec le Canada, la Lituanie et l’Australie. Pour une équipe qui a remporté 10 de ses 12 matchs des Éliminatoires Zone Afrique, l’objectif reste le même sous les ordres du nouvellement entré en fonction Moustapha Gaye.

"Malgré les difficultés que nous avons rencontrées ces derniers temps, l’ambiance est bonne et j’ai le sentiment que tout le monde est prêt à commencer le tournoi," dit Ndour à FIBA.basketball avant de prendre l’avion pour la Chine.

Ndour et Cie ne seront pas en territoire inconnu à Dongguan, puisqu’ils ont affronté le Canada il y a trois ans au Tournoi de Qualification Olympique FIBA de Manille, après avoir fêté leur retour sur la scène internationale en 2014 en Espagne.

L’homme qui endossera le rôle de capitaine insiste sur le fait que ses coéquipiers et lui se battront jusqu’à la dernière seconde de chaque match pour essayer de rester le plus longtemps possible dans la compétition, en dépit d’être l’équipe la moins bien classée (37e au FIBA World Ranking, présenté par NIKE) de son groupe. 

"Tout le monde sait que c’est le groupe le plus dur du tournoi, mais nous allons nous concentrer pour produire notre meilleur basket," souligne l’ailier de 2.06m. 

"Nous avons l’habitude d’être sous-estimés par les autres équipes et d’être considérés comme des challengers. Nous avons déjà connu cette situation. Mais les équipes devront prouver sur le terrain qu’elles sont meilleures que nous. Je suis convaincu que tous les matchs seront serrés. Nous sommes tous des professionnels, le classement ne compte pas. Le Canada, l’Australie et la Lituanie ont toutefois des équipes incroyablement fortes."

Quelle équipe alignera le Sénégal en Chine ?

"Nous sommes 12 compétiteurs, dont quelques jeunes qui n’ont jamais participé à une Coupe du Monde. Ils pourront énormément apprendre en vue des prochains grands tournois comme le FIBA AfroBasket 2021 ou les JO," indique Ndour.

"Je souhaite la bienvenue au coach ‘Tapha’ et je suis sûr qu’il fera de son mieux. Ce n’est pas un scénario idéal de se retrouver ainsi nommé à la dernière minute," reconnaît Ndour.

Pour avancer au second tour, le Sénégal devra finir à l’une des deux premières places du Groupe H. Ndour estime que c’est faisable.

"Au fond, nous voulons tous réussir un bon tournoi, aller aussi loin que possible. Nous ne promettons pas de jouer les demi-finales, mais nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour finir parmi les meilleures équipes de la Coupe du Monde. Nous ambitionnons de participer aux JO l’année prochaine.

Ndour poursuit : "J’espère disputer les JO au Japon, où j’ai joué en lycée, et ainsi retrouver mes anciens coéquipiers, coachs et professeurs."

Les équipes qui finiront aux deux premiers rangs du Groupe H avanceront dans le Groupe L à Nanjing, où elles croiseront le chemin des deux meilleures du Groupe G, composé de la France, de l’Allemagne, de la République dominicaine et de la Jordanie.

S’exprimant au sujet de son nouveau rôle au sein de la sélection nationale, le joueur de 27 ans promet de donner de la voix et de servir d’exemple à ses coéquipiers.

"Mon rôle en tant que capitaine est assez important, mais il le sera davantage si je peux faire changer les choses. Je veux aider les joueurs à se concentrer et à être plus performants en essayant de les mettre dans les meilleures conditions possibles," dit-il.

"Les gens sont d’habitude plus performants quand ils travaillent dans un environnement serein, stable et détendu. Ce ne sont pas les entraînements de deux heures qui sont importants, ce sont plutôt la manière d’approcher les entraînements et les choses que vous faites pour que votre corps et votre esprit soient prêts."

FIBA

Retour à l'accueil