Afrobasket masculin 2017 : le Maroc espère disputer les quarts de finale à Tunis !

RABAT (FIBA AfroBasket 2017) – L'expérimenté meneur du Maroc Mustapha Khalfi admet que son équipe devra aller puiser au plus profond de ses ressources pour être performante lors du prochain FIBA AfroBasket 2017 au Sénégal et en Tunisie, du 8 au 16 septembre. Partageant le Groupe B avec l'Angola, nation la plus titrée d'Afrique, l'Ouganda et la République centrafricaine, le Maroc sera mis à l'épreuve dès la phase de groupes.

"Au FIBA AfroBasket, il n'y a aucun groupe facile. Chaque équipe se prépare du mieux possible et toutes se battront pour passer le premier tour, il nous faut donc respecter toutes les équipes," dit Khalfi (1.78m) à FIBA.basketball.

Khalfi, qui participera à son sixième FIBA AfroBasket, aimerait bien sortir sur une belle note, tout comme la moitié des Marocains d'ailleurs. Ceci donnera au Maroc encore plus de motivation pour se qualifier pour les quarts de finale et quitter Daker pour rejoindre Tunis - un endroit qui ne leur avait pas vraiment souri en 2015 avec une modeste 13ème place - afin d'essayer de se racheter un peu.

“La Tunisie, c'est un peu comme chez nous. C'est à peu près la même culture et la même nourriture, c'est donc un avantage pour nous et nous en sommes ravis. C'est mieux que de devoir jouer en Angola, surtout que nous partageons le même groupe.”- Khalfi

Pour Khalfi et ses coéquipiers, il faudra être au meilleur de leur forme pour atteindre leurs objectifs. Mais la tâche semble d'autant plus compliquée que le Maroc se trouve actuellement dos au mur, sans matches amicaux de prévus et sans date fixée pour leur camp d'entraînement.

À cinq semaines du tournoi continental, le Maroc devra passablement se reposer sur le sens de l'engagement et la nécessité de faire partie des meilleures équipes de la compétition, mais le test s'annonce d'ores et déjà de taille.

"La Tunisie, c'est un peu comme chez nous. C'est à peu près la même culture et la même nourriture, c'est donc un avantage pour nous et nous en sommes ravis. C'est mieux que de devoir jouer en Angola, surtout que nous partageons le même groupe."

L'expérience du joueur de 37 ans sera utile au Maroc s'il entend finir plus haut que le sixième rang obtenu en 2005.

Les deux dernières places du Maroc sur le podium ont en fait été obtenues à domicile, en 1980 à Rabat et en 1968 à Casablanca. Son unique sacre continental remonte à 1965 en Tunisie, après des seconds rangs en 1964 à Casablanca et en 1962 au Caire.

Retour à l'accueil