SetWidth600-IMG18731.JPG

Les joueurs du Stade Rodez lors du Final Four de National 3 la saison dernière.

 

L'international Centrafricain Tdeddy Sokambi et le Stade Rodez Aveyron débuteront la saison 2012-2013 ce samedi.

 

Le championnat de France de nationale 2 débute, enfin, ce week-end pour les hommes du Stade Rodez Aveyron Basket. Un groupe qui a enregistré de multiples changements durant l'intersaison après un exercice 2011-2012 à marquer d'une pierre blanche. En effet, l'équipe a réalisé un parcours qui a frisé la perfection avant une seule mais si cruelle défaite enregistrée lors de la finale nationale. C'est donc avec un effectif remodelé en grande partie et un nouveau statut d'outsider que les promus aveyronnais entrent dans la compétition mais avec la ferme ambition d'assurer leur maintien et surtout de bien figurer dans une poule qui semble très homogène.

 

Le départ surprise d'Alain Gay

La première surprise intervint cet été avec le départ inattendu du coach, Alain Gay. Malgré l'obtention d'une accession qui fuyait le camp ruthénois depuis trop longtemps, il a donc annoncé qu'il ne serait plus sur le banc cette saison. Les dirigeants du SRAB et leur président, Vincent Bonnefous, ont réagi dans la foulée en recrutant éric Occansey en provenance de Gap. Une carte de visite qui ne laisse pas indifférent puisque le nouvel entraîneur évolua en Pro A (Lyon, Gravelines) et fut convoqué à 44 reprises en équipe de France.

 

SetWidth600-IMG18701.JPG

 

Du côté des joueurs, Azzedine Nouioua ne foulera pas le parquet de l'Amphithéâtre cette saison puisqu'il a pris du recul pour des raisons professionnelles. La situation est identique pour Cédric Petit qui pour des raisons diverses n'entrait plus dans le projet du club. Deux départs rapidement anticipés par le SRAB qui, étant depuis longtemps assuré de son accession, s'était activé sur le marché des transferts.

 

Rapidement, Fernando Cardenas, un meneur d'origine haïtienne (ex-Sorgues), a posé ses valises en terre ruthénoise. Un recrutement de choix pour épauler le meneur titulaire, Abou Doumbia. Une première venue qui fut rapidement suivie par celle de Jérémy Cazalon (ex-Mandelieu). Un joueur qu'éric Occansey a eu sous ses ordres lorsqu'il intégra très jeune l'équipe d'Avignon. Ne manquait alors plus que la venue d'un intérieur de métier et il s'agit de Johwe Casseus (2,11 m et 115 kg), champion d'Europe en 2006 et qui veut reprendre confiance au sein du collectif ruthénois.

 

Au sein d'une poule qui verra ressurgir de vieux démons comme Toulouges ou Dax-Gamarde, deux formations ayant privé les Ruthénois de la montée en N2 lors des deux dernières saisons, le SRAB peut réellement tirer son épingle du jeu.

 

 

Source: Dépêche du midi

 

 

 

Retour à l'accueil