Kuany Kuany, leader de l'équipe montante incontestée du moment

DAKAR (Sénégal) - Le surnom donné aux joueurs de l'équipe nationale du Soudan du Sud est les 'Bright Stars' (en français, les étoiles brillantes), et il faut reconnaître qu'il leur sied parfaitement.

Dans le basket africain, il n'y a en effet à l'heure actuelle aucun pays plus excitant et talentueux que le Soudan du Sud, qui brille effectivement de mille feux depuis quelques mois. Il scintille même !

Cette nation fondée en 2011 a fait ses grands débuts au FIBA AfroBasket l'année passée et elle vient de gagner ses trois premiers matchs des Éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde FIBA 2023.

L'une des principales raisons de sa brillance s'appelle Kuany Kuany. Cet ailier de 1.96 m est d'une grande polyvalence, comme il l'a démontré en ouverture pour venir à bout du Rwanda, puis contre la Tunisie et enfin contre le Cameroun.

Kuany Kuany (27 ans), qui évolue en Croatie dans le club du KK Vrijednosnice Osijek, a joué un rôle déterminant dans les formidables résultats obtenus par les Sud-Soudanais à Dakar.

"Portrait in Action" va essayer de vous faire découvrir les plus grands talents éparpillés à travers le monde et de vous expliquer pourquoi vous devriez les suivre attentivement à chacune de leur participation à un événement FIBA. Visitez régulièrement le site web FIBA.basketball pour aller à leur découverte.

Kuany Kuany excelle dans l'art de la pénétration, comme en témoignent ses performances de février. Même quand ses défenseurs trouvent un moyen de couper son élan, il réussit à se créer un tir et à le convertir. À plus d'une reprise, il est allé au contact et a su l'absorber avant de se servir de la planche pour marquer, et ce même à mi-distance. Grâce à sa force de pénétration, il a affiché une moyenne de 10.3 points par match.

Ses adversaires savent qu'ils doivent le surveiller de près, car sinon il les punira à longue distance. Et s'ils le collent trop, il se fera un plaisir de se servir de son dribble pour trouver une bonne position de tir. Kuany Kuany est capable de se démarquer très rapidement pour dégaîner, que ce soit sur jeu posé ou en contre-attaque. Et autant dire que c'est une erreur de le laisser libre de tout marquage pour aller doubler sur un de ses coéquipiers, car il est d'une remarquable adresse - taux de réussite aux tirs de 46.2 % en février.

Kuany Kuany est un casse-tête pour les défenses, car en plus d'être à l'aise en pénétration et adroit aux tirs, il a une excellente vision du jeu. Le mois dernier à Dakar, l'expérimenté joueur a fait parler son excellence dans ce registre en délivrant les passes parfaites, que ce soit sur jeu posé ou en transition. Altruiste, il n'hésite jamais à faire la passe de plus pour trouver un coéquipier mieux démarqué que lui. Kuany Kuany n'a été crédité que d'une moyenne de 3 assists par match, mais il a souvent permis d'ouvrir le jeu et d'offrir ainsi à d'autres Sud-Soudanais une occasion de réaliser des assists.

Pour qu'une équipe connaisse le succès, l'attaque ne suffit pas. Ses membres - tous - doivent être actifs et au point défensivement, que ce soit en contrant des tirs, en gênant les lignes de passe ou en récupérant des ballons. Lors des trois victoires du Soudan du Sud, Kuany Kuany s'est révélé d'une extrême promptitude pour récupérer des ballons. Il en a piqué un contre le Rwanda et trois contre la Tunisie. Plus d'une fois, ses prestations défensives ont conduit à des pertes de balle adverses et elles ont permis aux Bright Stars de partir en contre-attaque.

Retour à l'accueil