Les premiers enseignements des Éliminatoires Zone Afrique

BENGUELA (Angola) - La ville angolaise de Benguela a été le théâtre de formidables empoignades lors de la première fenêtre des Éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde FIBA 2023.

Pendant trois jours, il y a eu un peu de tout. Entre des résultats surprenants, des performances éblouissantes et des renversements inattendus, les huit premières équipes à être entrées dans la course aux places pour la Coupe du Monde FIBA 2023 ont produit un joli spectacle.

Quels enseignements peut-on retirer de cette première fenêtre qualificative ?

La Côte d'Ivoire s'est non seulement emparée de la tête du Groupe C grâce à ses succès successifs contre l'Angola, la République centrafricaine et la Guinée, elle est aussi la seule équipe qui a conclu le week-end invaincue (3-0).

Les "Éléphants" ivoiriens ont fait preuve de ténacité et d'un esprit très combatif après un début de match pourtant raté face aux hôtes Angolais. 

L'Angola a en effet empêché la Côte d'Ivoire de marquer le moindre panier durant les sept premières minutes de la partie (16-0), mais les hommes du coach Ignacio Lezcano sont parvenus à inverser le cours de la rencontre à temps pour finalement arracher un succès 57-56, leur plus courte victoire de la fin de semaine.  

La Côte d'Ivoire est entrée dans les livres d'histoire en devenant la première équipe à battre l'Angola sur ses terres, une performance encore impensable dans les années 1990 et au début des années 2000.

Les premiers enseignements des Éliminatoires Zone Afrique

Les fans sont venus en nombre à Benguela pour soutenir leurs joueurs favoris, et la sélection entraînée par Josep Claros s'est chargée de gagner ses deux matchs suivants en signe de reconnaissance.

L'Angola (2-1) abordera la troisième fenête des Éliminatoires Zone Afrique en juin-juillet à la seconde place du Groupe C, grâce à ses succès contre la Guinée (75-59) et la République centrafricaine (78-48), ce dernier résultat marquant le plus gros écart de la compétition jusqu'ici.

Les progrès de la Guinée au cours des derniers mois sont étonnants.

Après avoir perdu tous ses six matchs des Éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde FIBA 2019, la Guinée a atteint les quarts de finale du FIBA AfroBasket 2021 pour la première fois il y a trois mois au Rwanda. Elle s'est montrée solide contre la RCA vendredi en ouverture du Groupe C, s'imposant 76-71. 

Le duo guinéen composé de Shannon Evans et de Mohamed Queta a joué un rôle primordial durant les trois jours de compétition, affichant des moyennes respectives de 19 et 17 points par match.

Shannon Evans s'est illustré avec la Guinée au cours de cette première fenêtre qualificative

Shannon Evans s'est illustré avec la Guinée au cours de cette première fenêtre qualificative

La Guinée (1-2) occupe le troisième rang du groupe, tandis que la RCA rentre au pays sans la moindre victoire.

Dans le Groupe A, tout est encore très ouvert, puisque les quatre équipes ont perdu au moins un match. Le Cap-Vert (1-2), qui a fait tomber le Nigeria - N° 1 continental - lors de leur confrontation du premier jour, est classé à la 4e place. Les "D'Tigers" ont pris la tête du groupe à la faveur de leur succès contre l'Ouganda (95-69) dans la dernière rencontre du week-end.

Les premiers enseignements des Éliminatoires Zone Afrique

Le Mali est passé à côté du FIBA AfroBasket 2021 en s'inclinant lors de ses trois matchs, mais il a montré un meilleur visage à Benguela. Les Maliens ont certes été défaits dans les tout derniers instants du match contre le Nigeria, mais ils sont ressortis victorieux de leurs duels face à l'Ouganda et au Cap-Vert. Le Mali (2-1) partage le premier rang du groupe avec le Nigeria. L'Ouganda est 3e.

À l'issue de cette première fenêtre des Éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde FIBA 2023, la Côte d'Ivoire (3-0) et la RCA (0-3) se trouvent en positions diamétralement opposées.

Retour Ă  l'accueil