Les Suns, avec Chris Paul dans le rôle du bourreau, ont privé les Knicks d'une 10e victoire d'affilée, lundi en NBA, se rapprochant par la même occasion du Utah Jazz, encore défait à Minnesota.

Les Suns, avec Chris Paul dans le rôle du bourreau, ont privé les Knicks d'une 10e victoire d'affilée, lundi en NBA, se rapprochant par la même occasion du Utah Jazz, encore défait à Minnesota.

Les Knicks, 4e à l'Est, sont tombés sur plus fort qu'eux face à Phoenix (118-110) et Chris Paul, qui les a refroidis dans le money-time, avec sept points consécutifs (20 au total, 6 passes) réussis dans les 80 dernières secondes. Jusqu'alors c'est Devin Booker (33 pts) qui avait permis aux Suns, un temps menés de 15 unités, de refaire surface, tandis que Deandre Ayton (9 pts, 13 rbds) s'est montré dissuasif à l'intérieur devant le New-Yorkais Julius Randle, limité à 18 points (6 rbds). A ses côtés, les efforts de Derrick Rose (22 pts, 6 passes) ont été vains. «Nous savions que ce serait un combat de chiens du début à la fin. Leur série était incroyable, mais nous voulions venir leur montrer ce que nous avions dans le ventre», a concédé Booker.

LE JOUEUR : CHRIS PAUL HÉROÏQUE CONTRE LES KNICKS
Avec la nomination de Leon Rose, l’ancien agent de Chris Paul, à la tête des Knicks, la rumeur d’une arrivée du meneur vétéran du côté de New York se faisait de plus en plus insistante lors de la dernière intersaison. Mais CP3 a finalement été envoyé à Phoenix. Et hier soir, la franchise de Manhattan a pu assister de près à ce qu’elle a raté. Paul a été l’un des grands artisans de la victoire des Suns contre les Knicks (118-110). Mettant ainsi fin à la série de 9 victoires consécutifs des joueurs de la grosse pomme. Très efficace, il a choisi son moment avant de porter le coup de grâce. Il a d’abord laissé le jeune Devin Booker assurer le scoring (33 points) avant de prendre les choses en main en fin de partie.

Le score était alors encore très serré. Déjà parce que les Knicks avaient bien mieux attaqué le match (44-29 au cours du deuxième quart temps) et semblaient se diriger vers un dixième succès de rang. Mais les Suns sont revenus. Et c’est à 111-110, quand les doigts commençaient à se crisper, que Chris Paul a fait la différence. Il a inscrit les 7 derniers points de son équipe pour assurer la victoire. Dont un panier pour la gagne particulièrement acrobatique. Il finit donc avec 20 points à 8 sur 12 aux tirs et permet à Phoenix de rêver de la première place à l’Ouest d’ici la fin de la saison.

Retour à l'accueil