Caris LeVert marche sur Boston en inscrivant 51 points, Denver surpris par les Warriors, les Lakers dominent Philadelphie

Auteur de 51 points, dont 37 inscrits après le troisième quart temps, Caris LeVert a mené la remontée incroyable de Brooklyn sur le parquet de Boston. Une victoire arrachée en prolongation (129-120) et bien évidemment un record en carrière pour le jeune arrière des Nets. Une performance spéciale.

Le joueur : Incroyable performance de Caris LeVert (51 pts)
C’est l’un des cartons les plus impressionnants de la saison. Cette nuit, Caris LeVert a planté 51 points sur la tête des Celtics. Mais le plus marquant, ça reste la manière avec laquelle il a fait dérailler la défense adverse en fin de rencontre. Boston menait de 21 points contre Brooklyn en deuxième mi-temps. Puis LeVert a complètement pris feu, marquant 37 de ses 51 pions dans le quatrième quart temps et en prolongation pour une victoire finale des Nets (129-120). 51, comme le nombre de points inscrits par les New-yorkais dans les douze dernières minutes de jeu pour arracher une période supplémentaire. Un record de franchise. Le tout sous l’impulsion de l’arrière bouillant sur cette fin de partie. LeVert a aussi compilé tous les paniers de son équipe en prolongation. Une performance d’exception pour un jeune joueur qui n’a pas fini d’épater son monde.

Le match : Les Lakers dominent les Sixers
C’était un choc entre deux équipes considérées comme des candidats au titre au coup d’envoi de la saison. Mais Los Angeles et Philadelphie ont suivi des trajectoires différentes depuis. Les Lakers se sont affirmés comme la meilleure équipe à l’Ouest tandis que les Sixers patinent à l’Est. Ils sont même actuellement privés de leurs deux superstars, Joel Embiid et Ben Simmons. C’est donc sans surprise que les Angelenos l’ont emporté (120-107). Avec 37 points et 13 rebonds au compteur d’Anthony Davis. LeBron James a ajouté 22 points et 14 passes pour décrocher un neuvième succès au cours des dix dernières rencontres.

Le coach : Une grande première pour Tim Duncan !
Assistant de Gregg Popovich, Tim Duncan a pris du galon en l’absence de l’entraîneur mythique des Spurs hier soir. Il s’est retrouvé coach en chef de San Antonio le temps d’un match. Et il a décroché du même coup sa première victoire depuis le banc. Un succès in-extremis, 104 à 103, contre les Hornets. Malgré ce résultat, l’ancienne superstar a assuré après la rencontre que son rôle d’assistant lui convenait très bien… Il faudra donc peut-être chercher ailleurs le successeur de Pop une fois que ce dernier prendra sa retraite.

La surprise : Les Warriors s’imposent à Denver
Toujours privés de Stephen Curry (et de Klay Thompson), les Warriors ont réussi un bel exploit en allant s’imposer sur le parquet des Nuggets (116-100) où il n’est pourtant jamais facile d’aller jouer en raison de l’altitude. Le rookie Eric Paschall a inscrit 9 de ses 22 points dans le quatrième quart temps et les Californiens ont remonté un déficit de 12 points pour repartir avec la victoire. Cette contre-performance de Denver illustre très bien l’irrégularité chronique de Nikola Jokic et de ses coéquipiers, capables d’écraser un concurrent direct un soir puis de perdre contre le dernier de la NBA deux jours après.

Retour à l'accueil