MLK Day : les Raptors résistent aux Hawks d'Atlanta

Atlanta et son artiste Trae Young (42 pts, 14 ast) ne sont pas passés loin d'un comeback improbable sur leur parquet face à Toronto mais le champion en titre a tenu bon (117-122) !

Quatrième victoire consécutive pour les hommes de Nick Nurse qui ont su faire preuve de patience sur le parquet d’Atlanta avant de faire la différence.

Les Raptors plantent un 9-0 d’entrée pour refroidir l’assemblée. Bruno Fernando et la paire Young-Collins doivent s’employer pour éviter un trop gros écart mais après un alley-oop du tandem des Hawks pour revenir à 20-22, Toronto enchaîne un 12-2 ponctué par les 2+1 de Pascal Siakam et Kyle Lowry.

Rondae Hollis-Jefferson et Terrence Davis claquent deux dunks pour débuter le deuxième quart-temps (29-40). Les Hawks tâtonnent et finissent par trouver la clé sur du tir extérieur. Kevin Huerter et De’Andre Hunter par deux fois ramènent ainsi Atlanta à 43-45.

Avec un lay-up, deux lancers et deux passes pour De’Andre Hunter en contre-attaque puis John Collins, Trae Young termine la première mi-temps à 15 points et 10 passes, permettant aux siens de virer en tête de trois points (60-57).

Norman Powell dans tous les bons coups
De retour aux affaires, les locaux n’entendent pas lâcher le morceau aussi facilement. Cam Reddish trouve John Collins dans les airs pour un nouveau coup de massue sur les Raptors avant d’inscrire un 3-points à son tour.

Trae Young maintient l’écart avant d’aller se reposer à cinq minutes de la fin du troisième quart-temps, les Hawks menant encore 79-71 suite à un 3-points et un contre de Vince Carter sur Fred VanVleet. Ce dernier lance alors un 12-1 en répondant à « Vinsanity » derrière l’arc, imité peu après par Norman Powell. Rondae Hollis-Jefferson choisit quant à lui la manière forte pour redonner l’avantage à Toronto à 12 minutes de la fin (82-83).

Terrence Davis relance les Canadiens au meilleur moment avec un dunk en contre-attaque et un 3-points qui force Lloyd Pierce à arrêter le jeu (82-89). Norman Powell tue ensuite le suspense à lui tout seul, avec trois premiers lancers puis trois paniers à 3-points qui ont laissé les Hawks à terre (89-101).

Serge Ibaka l’accompagne dans une dernière salve de tirs lointains pour assurer le coup, malgré un dernier run de folie d’Atlanta porté par les coups d’éclat de Trae Young. Le meneur d’Atlanta finit à 42 points et 15 passes, mais c’est Fred VanVleet (20 points) qui score le panier et les lancers de la victoire (117-122).

Retour à l'accueil