L'Égyptien Anas Mahmoud rêve de disputer la Coupe du Monde

LUANDA (FIBA Basketball World Cup 2019 African Qualifiers) - Les prochaines échéances des Éliminatoires Zone Afrique pour la Coupe du Monde FIBA 2019 à Luanda sont une grande source de motivation pour l'Égyptien Anas Mahmoud, ce qui est tout à fait compréhensible. 

En 2012, il a fait sa première apparition sur la scène internationale lors de la Coupe du Monde U17 FIBA en Lituanie, où il a eu l'occasion de se frotter à certaines des stars actuelles, notamment l'Américain Jabari Parker et l'Australien Ben Simmons.

"C'EST UN HONNEUR DE REPRÉSENTER À NOUVEAU MON PAYS, ET MON AMBITION EST DE RÉUSSIR À REFAIRE CE QUE NOUS AVIONS ACCOMPLI EN 2013 ET DE NOUS QUALIFIER POUR UNE SECONDE COUPE DU MONDE CONSÉCUTIVE."
- Mahmoud

Un an plus tard, il a aidé son pays à prendre le second rang du FIBA AfroBasket en Côte d'Ivoire, avec à la clé une participation des Pharaons à la Coupe du Monde FIBA 2014 en Espagne.

Toutefois, Mahmoud a alors choisi de faire l'impasse sur le tournoi mondial pour privilégier sa carrière universitaire aux USA, où son jeu a pris une nouvelle dimension. Il figure d'ailleurs au troisième rang des plus grands contreurs de la Louisville University.

Contre toute attente, l'Égypte avait surpris le Sénégal, archi-favori, en demi-finale du FIBA AfroBasket 2013

Contre toute attente, l'Égypte avait surpris le Sénégal, archi-favori, en demi-finale du FIBA AfroBasket 2013

Depuis quelques années, le joueur de 23 ans est poursuivi par un sentiment d'inachevé. Ce qu'il espère désormais, c'est d'avoir une chance d'affronter les meilleurs basketteurs du monde l'année prochaine en Chine.

Maintenant que les Égyptiens sont à trois matches d'une qualification pour la Coupe du Monde FIBA 2019, l'intérieur confie à FIBA.basketball qu'il est prêt à tout pour aider son pays à s'imposer contre la Tunisie, le Cameroun et le Tchad.

L'Égypte sera opposée à ces trois nations entre ce vendredi 30 novembre et le dimanche 2 décembre, avec comme objectif l'obtention d'une des cinq places dévolues à l'Afrique dans cette toute première Coupe du Monde à 32 équipes.

Mahmoud v Simmons

Mahmoud v Simmons

"C'est un honneur de représenter à nouveau mon pays, et mon ambition est de réussir à refaire ce que nous avions accompli en 2013 et de nous qualifier pour une seconde Coupe du Monde consécutive," insiste Mahmoud. 

Sa présence dans ce contingent qui comprend déjà le grand (2.19m) Omar Oraby est ce que le coach de l'Égypte Amr Aboul Kheir décrit comme un facteur déterminant pour aider son équipe à protéger la raquette et pour augmenter les chances de qualification pour la compétition mondiale de l'an prochain.

 À en croire sa victoire 60-58 à Luanda mardi en match amical contre l'Angola, l'Égypte semble prête à relever les défis à venir. 

"Il nous apportera une grosse présence physique sous les paniers," commente Aboul Kheir à propos de Mahmoud. 

Mahmoud ajoute : "Je rêve de disputer une Coupe du Monde, comme je n'avais pas pu le faire en 2014. Et je pense que nous pouvons rejoindre la Tunisie et le Nigeria parmi les équipes qualifiées, pour autant que nous restions concentrés sur notre objectif et que nous travaillions dur pour l'atteindre."

Son rêve de Coupe du Monde ne l'a jamais quitté : "Disputer la Coupe du Monde U17 FIBA avait été un bel accomplissement à l'époque, mais plus tu grandis, plus tu deviens gourmand. J'ai désormais envie d'être de la partie en Chine et d'aussi représenter mon pays au niveau senior."

Si l'Égypte obtient sa qualification pour la Chine en 2019, Mahmoud pourrait croiser le chemin de Jordan Nwora, son coéquipier à la Louisville University, auteur d'un remarquable parcours en équipe nationale du Nigeria.

L'Égyptien Anas Mahmoud rêve de disputer la Coupe du Monde

"Jordan est un joueur très talentueux, il sait tout faire en attaque. Sa présence en sélection nigériane a été précieuse et je me réjouis de me retrouver un jour face à lui," reconnaît Mahmoud.

Avant d'évoluer avec les Memphis Grizzlies au cours de la NBA Summer League 2018, Mahmoud a tourné à 6.8 points, 5 rebonds et 2.9 contres de moyenne par match durant son année de 'senior' à la Louisville University.  

"Le système de sélection est de loin l'une des étapes les plus difficiles que j'ai eu à franchir pour arriver où j'en suis aujourd'hui, mais c'était la plus divertissante aussi. Avoir la chance de travailler avec de grands joueurs et coaches en a vraiment valu la peine. Cette ligue d'été est très éprouvante, tous les joueurs les plus talentueux du monde sont là et ils veulent tous montrer l'étendue de leur talent. J'ai appris à donner tous les jours le meilleur de moi-même, rien ne t'est servi sur un plateau, tu dois te battre pour tout."

Engagé désormais dans le club égyptien de Zamalek, il martèle : "Le basketball a toujours été ma passion, dès la première fois que j'ai eu un ballon entre les mains. Mon but est de me servir du basket pour voyager à travers le monde, aider ceux qui sont dans le besoin et, bien sûr, prendre le plus de plaisir possible."

L'Égypte reprendra sa campagne qualificative dans le Groupe E ce vendredi 30 novembre contre le Tchad.

FIBA

Retour à l'accueil