Le Maroc vise une plce à la Coupe du Monde 2019 et veut bousculer la hiérarchie

CASABLANCA (FIBA Basketball World Cup 2019 African Qualifiers) - En théorie, il semblerait logique que les cinq billets dévolus au continent africain pour la Coupe du Monde FIBA 2019 en Chine reviennent à la Tunisie, au Nigeria, au Sénégal, à l'Angola et à l'Égypte. Mais les Marocains ne veulent pas se fier à la théorie. 

Ils croient en eux et en personne d'autre.

C'est précisément ce que le disributeur Ali Lahrichi a tenu à souligner lorsqu'il s'est entretenu avec FIBA.basketball, tout en évoquant les hauts et les bas de son équipe nationale au cours des dernières années. Il nous a aussi donné son avis sur les chances de son pays de créer la surprise et de s'inviter à la Coupe du Monde.

Huitième du FIBA AfroBasket 2013, le Maroc est arrivé jusqu'en demi-finale de l'édition 2017. De plus, il est l'une des 12 nations à prendre part au second tour des Éliminatoires Zone Afrique pour la Coupe du Monde. Lahrichi estime que son pays mérite qu'on lui prête plus d'attention.

"Nous - les joueurs et les coaches - croyons en notre rêve de qualification pour la Coupe du Monde. Nous avons juste besoin d'un peu plus de soutien de la part de nos leaders pour avoir une chance de battre les grandes sélections africaines," explique Lahrichi.

Le Maroc occupe actuellement le sixième rang des FIBA [Afrique] Rankings - devant la Côte d'Ivoire et la République centrafricaine, anciennes championnes, et le Cameroun, une fois finaliste.

Et même si le Maroc aura fort à faire face à la Tunisie, au Cameroun et au Tchad en septembre dans le Groupe E, Lahrichi se veut optimiste quant à l'écriture prochaine d'une belle page de son histoire.

"Chaque match que nous jouons est comme une finale pour nous. L'ambiance dans l'équipe est pareille à celle d'une famille unie, c'est la clé de notre groupe. Je pense que "Gladiateurs" est le meilleur mot pour nous définir."

"Les multiples défaites par le passé contre la Tunisie et l'Angola nous ont rendus plus forts, raison pour laquelle nous nous réjouissons de disputer le second tour. Pour nous en tant qu'équipe, rien n'est impossible," note-t-il.

Le mois dernier au Caire, Lahrichi et Cie ont démontré l'esprit de corps et la détermination qui habitent la sélection marocaine. Menés de trois points à moins de 5 secondes de la fin du match contre la République démocratique du Congo, le meneur de 1.92m a trouvé Zakaria El Mashbahi, qui a réussi le tir à trois points de l'égalisation, envoyant le match en prolongation. Le Maroc s'est ensuite imposé au terme de la période supplémentaire.

Le Maroc vise une plce à la Coupe du Monde 2019 et veut bousculer la hiérarchie

 "Tous nos efforts ont commencé à payer au Sénégal lors du FIBA AfroBasket 2017. Notre préparation n'avait pas été bonne, mais nous avons eu confiance les uns en les autres et nous avons joué de manière collective. Nous n'avons pas prêté attention aux noms des équipes que nous affrontions. Nous avons juste donné le meilleur de nous-mêmes, et cela est devenu notre mentalité. Nous jouons dur, en équipe, et nous n'abandonnons jamais," indique-t-il. 

Après avoir fait ses débuts internationaux à 18 ans au FIBA AfroBasket 2013, Lahrichi endosse désormais un rôle de leader dans ces Éliminatoires pour la Coupe du Monde, avec des moyennes de 8 points et 3.8 assists par match.

Lahrichi s'exprime ainsi sur l'impact du FIBA AfroBasket 2013 sur sa carrière : "J'ai écouté les coaches et les joueurs plus expérimentés, et je me suis juré de devenir un meilleur basketteur. Cela a été un moment déterminant dans ma carrière en équipe nationale.

"Nous pouvons compter sur de bonnes infrastructures pour organiser des Éliminatoires pour la Coupe du Monde, et je suis sûr que nos fans seraient ravis de nous voir les accueillir, car le basketball commence à devenir aussi populaire que le football dans le pays."

Le Maroc affrontera la Tunisie, championne d'Afrique en titre, le vendredi 14 septembre à Radès, pour le compte du premier match du Groupe E.

FIBA

Retour à l'accueil