Les Spurs sans pitié à Salt Lake City

Appuyés sur leur défense, les San Antonio Spurs ont fini par faire plier Utah (96-78) alors que le Jazz restait sur une très bonne série à domicile.

Le match : les Spurs, inexorablement
Amateurs de rythme endiablé et d’orgie offensive, il fallait absolument fuir la Vivint Smart Home Arena jeudi soir pour l’affrontement entre deux des meilleures défenses de la ligue : Utah et San Antonio. Utah avait mieux débuté, comptant jusqu’à sept points d’avance à plusieurs reprises jusqu’au milieu de la deuxième période (31-24, 18e). Et puis la machine Spurs s’est mise en route étouffant totalement l’attaque du Jazz dans cette période (12 points, à 6 sur 19 au tir et pas un lancer-franc tenté). Le travail de sape de San Antonio, guidé par Kawhi Leonard (29 points, 5 rebonds, 3 passes, 3 interceptions), Tony Parker (16 points, 6 passes) et Tim Duncan (14 points, 11 rebonds), a fini par payer dans le dernier quart-temps où les Spurs se sont échappés au score (96-78 score final) sans que Utah ne puisse faire quoi que ce soit, ses titulaires semblant rincés (4 sur 13 pour Gordon Hayward, 4/11 pour Hood et 4/12 pour Mack) même si c’est San Antonio qui avait joué la veille. C’est d’ailleurs la 17e victoire de suite pour les Spurs lors du deuxième match d’un «back-to-back» (lorsqu’une équipe joue deux fois en deux jours).

Les Frenchies
Ils étaient trois sur le parquet à Salt Lake City et c’est logiquement les deux représentants des Spurs, Tony Parker et Boris Diaw qui ont eu la meilleure soirée. Parker a réalisé un nouveau match complet avec 16 points, 6 passes, 3 rebonds en 30’53. Diaw est resté beaucoup plus discret avec seulement 9’35 de jeu pour 2 points et 3 rebonds. Mais son seul panier marqué a été un petit bijou face à son compatriote Rudy Gobert, le capitaine des Bleus passant sous le panier pour contourner la défense du pivot du Jazz. Ce dernier a donc été plus en difficulté avec 8 points (4 sur 8 au tir), 6 rebonds, 1 contre en 36’57 même s’il a su défensivement peser sur LaMarcus Aldridge (limité à 15 points).

7. Avant de s'incliner face à San Antonio ce jeudi, le Utah Jazz restait sur une série de sept victoires consécutives à domicile. La dernière défaite remontait au 25 janvier face à Detroit (95-92)

Retour à l'accueil