amare-566x383.jpg

 

Amar’e Stoudemire (2m08, 29 ans) est de retour à l’entraînement avec les New York Knicks après une absence de 2 jours liée à une cheville douloureuse. Il a pu utiliser ses nouveaux mouvements face à Kurt Thomas, avant de revenir sur son été pour le New York Post.

 

Stoudemire n’apparaît plus aussi rapide et explosif depuis la saison dernière, et il savait qu’il avait besoin de travailler sur son jeu dos au panier.

 

« Je suis prêt à entrer dans une nouvelle partie de ma carrière. Cela va profiter à ma carrière, et je deviendrai un joueur ayant un jeu plus complet. »

 

Amar’e Stoudemire affichait une moyenne de 17,5 points la saison dernière, son plus faible total depuis sa saison rookie. Ainsi, il a passé 3 semaines avec Hakeem Olajuwon pour redonner un bond à sa carrière après une saison décevante. Mike Woodson, l’entraîneur des Knicks, a supervisé le travail de Stoudemire, avant d’inviter Olajuwon au camp des Knicks pour 2 semaines en septembre.

 

« STAT » a appris rapidement. Au point de savoir le « Dream Shake », mouvement qui a fait la légende de Olajuwon ?

 

« Hakeem vous le dira. Il y a plus qu’un mouvement qui consiste à faire le « Shake ». Pour être honnête avec vous, il y a environ 4 ou 5 mouvements. Le « Shake » est le cinquième parce qu’il y a tellement de variantes. »

 

Avant cet été, Stoudemire ne connaissait pas un seul mouvement dos au panier, à cause du jeu développé par Mike D’Antoni (son entraîneur aux Suns et aux Knicks), qui demande beaucoup de rythme.

 

« Je suis un joueur qui m’adapte au système dans lequel il évolue. J’ai été sous les ordres D’Antoni pendant 7, 8 ans. Le jeu dos au panier n’était pas un facteur pour nous. Nous étions une équipe où la vitesse et la rapidité étaient à notre avantage. Je peux maintenant développer un jeu dos au panier, où ma vitesse sera toujours un avantage. »

 

Tyson Chandler a aussi travaillé avec Olajuwon, mais avec 3 semaines d’entraînements en plus, Stoudemire maîtrise mieux le jeu dos au panier appris par Hakeem.

 

« Je vais utiliser tout ce que j’ai appris. Cela demande beaucoup d’apprendre des différents mouvements. C’est clairement une nouvelle facette de mon jeu – le jeu de jambes. C’est quelque chose que je n’ai jamais travaillé, et j’en avais pas forcément besoin jusqu’à maintenant. Il faut être persévérant pour y arriver. »

 

 

 

 

Retour à l'accueil