613x459--3--copie-1.jpg

GOLDEN STATE WARRIORS 110-108 DENVER NUGGETS

 

Le match trois de cette série a commencé bien avant le debut de la rencontre. Mark Jackson a ouvert les hostilités en surprenant tout le monde en annonçant que Carl Landry serait titulaire en lieu et place de Jarrett Jack, excellent lors du match deux. L’effet de surprise était en fait un coup d’intox. Au coup d’envoi c’est bel et bien Jack qui était sur le terrain.

 

Et Jarrett Jack va donner raison à son coach. L’ancienne vedette de Georgia Tech va commencer le match tambours battants marquant ses cinq premiers tirs. Malgré une ambiance complètement folle où il est difficile d’entendre les coups de sifflets des arbitres, c’est Denver qui va prendre le meilleur départ. Fini les tirs longue distance du dernier match, les Nuggets vont prendre cette fois le rôle de l’agresseur des deux côtés du terrain. Grâce à une presse demi terrain et un rythme ultra soutenu en attaque derrière un Ty Lawson intenable (13 points et 3 passes dans ce quart temps), ils vont prendre 7 points d’avance (25-18). Mais devants leurs supporters, les Warriors vont tout de suite réagir grâce à Steph Curry (11 points et 3 passes) et à l’activité incessante de Carl Landry et de Festus Ezeli. Les deux équipes vont finir la première période dos à dos, 32 partout.

 

Le deuxième quart temps va partir sur les mêmes bases. Beaucoup d’intensité et d’adresse, mais Denver semble toutefois maîtrisé son sujet. En collant Andre Iguodala, excellent cette nuit, Fournier ou Brewer sur Curry et en multipliant les trappes sur le porteur de balle, George Karl va complètement dérégler l’attaque californienne. Et de l’autre côté du terrain les Nuggets semblent pouvoir marquer absolument comme ils le souhaitent. Étonnamment cette impression de domination ne va pas se confirmer au score. Malgré beaucoup de déchets, les Warriors vont réussir à rester au contact pendant la quasi totalité du quart temps avant de prendre un éclat dans les deux dernières minutes. À la mi temps les Nuggets ont fait le break et mènent de douze points, 66 à 54.

 

613x459--4-.jpg

En vingt quatre minutes, George Karl a réussi à changer la dynamique du dernier match. Son option défensive va provoquer quatorze pertes de balle de Golden State et donner vingt points facile à son attaque. Le favori pour le titre de coach de l’année a également pu compté sur un Ty Lawson qui s’est affiché en parfait chef d’orchestre jusque là. Mark Jackson va devoir rapidement trouver des solutions aux maux de son équipe sans quoi cette rencontre risque de tourner à la démonstration.

 

Le début de deuxième mi temps va se transformer en un duel à distance entre Ty Lawson et Steph Curry (29 points et 11 passes). Les deux meneurs vont se rendre coup pour coup mais à ce petit jeu c’est le shooter de Golden State qui va avoir le dernier mot. Auteur de 9 points en sept minutes, il va permettre aux Warriors d’effacer leur retard, de passer devant, 74 à 73, et de faire exploser l’Oracle Arena sur fond de  » MVP MVP  » ! Grâce à lui, au trio Jarrett Jack – Harrisson Barnes – Carl Landry et à une défense retrouvée, ce sont les Dubs qui virent en tête à la fin du quart temps, 87 à 84, dans une broncha indescriptible.

 

Dans ce début de dernière période, l’intensité sur le terrain, et dans les gradins, va redoubler. Les contacts se font plus rugueux, chaque rebond est disputé à l’arrachée, et on sent que chaque action peut faire basculer le sort de la rencontre. Poussés par 19 596 fans hystériques, Golden State va faire la course en tête et manquer de nombreuses opportunités de faire un mini break.

 

Capture-d-ecran-2013-04-26-a-22.42.06.png

À deux minutes de la fin du match, après une grosse interception et deux lancers de Steph Curry, six points séparent les deux équipes. Denver va tout de suite réagir avec un 2+1 venu d’ailleurs de l’inévitable Ty Lawon. Deux tirs manqués de Curry, dont un lay up tout fait, va donner l’opportunité aux Nuggets de revenir par deux fois à un point ou d’égaliser. Une mauvaise passe d’Andre Iguodala, qui s’est petit à petit éteint au cours du match, va envoyer Jarrett Jack sur la ligne. Ce dernier ne convertira qu’un lancer sur deux, donnant quatre points d’avance aux Warriors, 109 à 105, à vingt secondes du buzzer. Un tir primé de Wilson Chandler va donner un dernier espoir à Denver.

Avec 9 secondes à jouer, l’impensable va alors se produire. Jarrett Jack (23 points, 7 passes et 5 rebonds) ne va pas réussir à remettre la balle en jeu, et les arbitres vont être obliger de siffler violation des cinq secondes ! Coup de massue sur l’Oracle. Les Nuggets se retrouvent donc avec une chance inespérée de remporter cette rencontre… et ils vont la gâcher ! Ty Lawson (35 points et 10 passes) va hériter de la balle et tenter de déborder deux défenseurs et perdre le contrôle de balle. Après avoir visionnée l’action, les arbitres vont rendre la balle à Golden State. Harrison Barnes (19 points et 7 rebonds) ne va marquer qu’un seul de ses deux lancers et Andre Iguodala va envoyer une prière du milieu du terrain au buzzer… qui va rebondir sur le cercle !

 

Golden State s’impose 110 à 108 et prend les commandes de la série.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil