LeBron James épinglé aux Razzie Awards, les anti-Oscars, pour son rôle dans Space Jam

C'est un prix de plus pour l'un des plus grands basketteurs de l'histoire, mais LeBron James s'en serait aisément passé. La star des Lakers a obtenu le Razzie du pire acteur pour son rôle dans Space Jam : Nouvelle Ère.

La star des Lakers, LeBron James, n'en finit plus d'abattre les murs et les records cette saison. Meilleur marqueur de l'histoire de la NBA (saison régulière et play-off inclus), il a récemment dépossédé Karl Malone de la deuxième place des marqueurs en saison régulière, classement plus historique et fondamental encore, pour n'être désormais plus devancé que par Kareem Abdul-Jabbar. Hors terrain, le « King » reçoit aussi des prix, mais pas des plus envieux cependant.

Le quadruple champion NBA (2012, 2013, 2016, 2020) a en effet été récompensé aux Razzie Awards, ces anti-Oscars qui se moquent des prix hollywoodiens en épinglant les pires films de l'année. Pour la suite de Space Jam, où il a repris le flambeau de Michael Jordan, James a obtenu le Razzie du « pire acteur » pour sa performance dans ce film qui mélange des scènes en prise de vue réelle et des personnages des dessins animés Warner Bros, comme Bugs Bunny ou Daffy Duck.

« Space Jam : nouvelle ère », un film All-Star avec LeBron James en tête d'affiche
D'ailleurs, Space Jam : Nouvelle Ère, brocardé par les organisateurs comme « une publicité longue de 115 minutes pour tout ce qui est produit par WarnerMedia », a été allègrement « primé », remportant au total trois Razzies.

Les « Golden Raspberry Awards », nom officiel des Razzies, ont été inventés à Los Angeles en 1981 par d'anciens étudiants en cinéma et des professionnels d'Hollywood. Ils sont traditionnellement décernés la veille de la cérémonie des Oscars.

Retour à l'accueil