Le Heat vient à bout de Charlotte après deux prolongations

Lancé dans un duel à distance avec Chicago pour prendre la tête de la Conférence Est, Miami a tenu son rang face aux Hornets mais a eu besoin de deux prolongations pour y parvenir (111-107). Mené de 14 longueurs dans le dernier quart-temps, le Heat est revenu grâce aux tirs longue distance de Duncan Robinson (21 points) puis s'est imposé dans le sillage de Kyle Lowry, qui a inscrit 12 de ses 25 points après le temps réglementaire, et de Jimmy Butler, qui malgré une nuit horrible au tir (5/24), a fini par inscrire deux shoots décisifs. Le triple-double de LaMelo Ball (14 points, 14 passes, 10 rebonds) n'y a rien changé.

Le cœur et la faculté à ne jamais renoncer du Heat ont encore payé. Même dos au mur à -14 à 9 minutes de la fin, les troupes d’Erik Spoelstra n’ont pas renoncé et ont été récompensés par une sixième victoire sur leurs sept derniers matchs. À l’inverse, Charlotte, qui a alterné l’excellence et le médiocre, continue de plonger au classement avec ce nouveau revers des plus frustrants.

Le Heat a trouvé du rythme et de l’adresse assez rapidement dans le match, se mettant en route suite aux deux paniers à 3-points de Kyle Lowry puis de Duncan Robinson combinés à l’activité d’Omer Yurtseven (14-27). Les Hornets ont rapidement corrigé le tir avec les dunks de Miles Bridges et LaMelo Ball pour boucler le premier acte (30-35) et l’extraordinaire coup de chaud de Kelly Oubre Jr, auteur de trois paniers à 3-points qui ont inversé le rapport de force entre les deux équipes (43-39).

Sur sa lancée, Charlotte a terminé la première mi-temps en boulet de canon, entre le 2+1 de LaMelo Ball, le dunk de Montrezl Harrell et les cinq nouveaux points de Kelly Oubre Jr (54-47).

Aucune des deux équipes n’a pris l’ascendant au cours d’un troisième quart-temps un peu haché, au cours duquel Charlotte n’a pas réussi à creuser l’écart et Miami a échoué à revenir à hauteur de son adversaire du soir (71-64). Les locaux ont pris une première option sur la victoire en début de quatrième quart-temps grâce aux trois paniers de suite de Montrezl Harrell dont un 2+1 et un tir à mi-distance qui a fait exploser le Spectrum Center de joie (78-64).

Sauf que Miami n’a pas abdiqué et que les trois paniers à 3-points (dont un 3+1) de Duncan Robinson mais aussi le travail payant de Bam Adebayo près du cercle ont remis les deux équipes à égalité (87-87). Jimmy Butler a même eu le panier de la gagne devant Miles Bridges, mais son tir n’a pas trouvé la cible, envoyant les deux équipes en prolongation (87-87).

Au cœur d’une guerre des tranchées, Kyle Lowry a trouvé le moyen de planter deux paniers à 3-points et un lay-up, mais PJ Washington et Montrezl Harrell ont failli avoir le dernier mot, l’ex joueur des Wizards ratant un lancer-franc crucial à 1.7 seconde de la fin, forçant une nouvelle prolongation ! (97-97)

Cette fois, Miami n’a pas manqué son coup, s’en remettant à Duncan Robinson ouvert à 3-points et à Jimmy Butler, auteur de deux paniers clutch pour arracher la victoire, 111 à 107.

CE QU’IL FAUT RETENIR
Le mental à toute épreuve du trio Lowry-Robinson-Butler. Le retour des Floridiens s’est joué en trois actes, incarnés par ces trois joueurs, avec les coups de feu de Duncan Robinson pour forcer une prolongation, ceux de Kyle Lowry pour frôler la victoire au cours de la première « overtime » et ce final marqué par deux nouveaux missiles à 3-points, signés Duncan Robinson et Jimmy Butler. Ce dernier s’est ainsi rattrapé après avoir manqué le tir de la gagne à l’issue du quatrième quart-temps.

– Ball perdue. LaMelo Ball a réussi son cinquième triple-double de la saison, confirmant sa précocité en la matière. Problème, c’est déjà la troisième fois que la défaite est au bout pour Charlotte, après Houston (après prolongation déjà) et les Lakers. À y regarder de plus près, sa performance en trois dimensions cette nuit est discréditée par ses errements au tir, puisque le meneur a sa part de responsabilité dans ces échecs avec son 5/15 au tir, dont 1/9 à 3-points, avec des tentatives qui n’ont trouvé que l’arceau à des moments clés du match.

TOPS/FLOPS
Duncan Robinson. Le facteur X de ce match, celui qui a permis à Miami de continuer à y croire dans la deuxième partie du dernier quart-temps. Plutôt irrégulier cette saison, l’arrière shooteur a mis ses tirs cette nuit (6/13 à 3-points, 21 points) et s’est aussi illustré par ses cinq passes décisives, son record cette saison. Son panier à 3-points ouvert dans le corner a été le premier tournant de la deuxième prolongation. Le voilà désormais à 702 paniers à 3-points en carrière.

✅ ⛔ Montrezl Harrell Il aurait pu être le héros du soir tant son apport a été précieux en sortie de banc et par la façon dont il a entamé le quatrième quart-temps avec ses trois paniers consécutifs. Il s’en est fallu d’un lancer-franc raté en fin de première prolongation, et l’ex joueur des Wizards est finalement passé à la trappe, comme le reste de son équipe. Ce lancer raté ne remet toutefois pas en cause son apport (24 points à 9/16 au tir, 8 rebonds).

✅ ⛔ Jimmy Butler. Le leader du Heat a vécu un match compliqué, c’est le moins qu’on puisse dire puisque son dernier tir raté au buzzer du quatrième quart-temps est venu s’ajouter à ses nombreux manqués en attaque. Mais « Jimmy Buckets » a le cuir épais et ne s’est pas laissé déstabiliser, même à 3/22 au tir. C’est ainsi qu’il a réussi un premier tir à mi-distance puis un panier à 3-points salvateur pour mettre fin au suspense dans la deuxième prolongation pour terminer à 15 points (à 5/24), 10 rebonds et 8 passes décisives.
⛔Terry Rozier. À l’image de ces Hornets, capables du meilleur comme du pire. Comment un joueur qui a enchaîné trois prestations plus que solides peut livrer un match aussi fantomatique comme il l’a fait cette nuit ? Ses 36 minutes ont été une souffrance pour lui et son équipe puisqu’il n’a pratiquement pas contribué, terminant à 5 points (2/9 au tir), 2 rebonds et 3 passes décisives.

LA SUITE
Charlotte (29-31) : retour au jeu vendredi prochain pour les Hornets avec la réception des Raptors au programme.

Miami (38-21) : le Heat reprendra la compétition sur le parquet des Knicks, vendredi prochain.

Retour à l'accueil