La nuit NBA a été marquée par le retour à la compétition de Kyrie Irving, absent depuis plus de six mois en raison de son statut vaccinal. Le meneur de jeu a inscrit 22 points lors de la victoire des Nets contre Indiana (129-121).

La nuit NBA a été marquée par le retour à la compétition de Kyrie Irving, absent depuis plus de six mois en raison de son statut vaccinal. Le meneur de jeu a inscrit 22 points lors de la victoire des Nets contre Indiana (129-121).

35 matches plus tard, Kyrie Irving a finalement débuté sa saison. Un événement pour la NBA et évidemment pour les Nets, vainqueurs des Pacers (129-122) après avoir compté 19 points de retard la nuit dernière. Le meneur All-Star est donc officiellement devenu un joueur à mi-temps pour Brooklyn. Son refus de se faire vacciner et les règles mises en place dans la ville de New York l’empêchent de disputer les rencontres à domicile, ce qui a poussé sa franchise à le mettre à l’écart du groupe pendant les trois premiers mois de la saison. Mais avec les cas de COVID-19 qui se sont multipliés dans l’effectif, et les longues minutes accordées à Kevin Durant et James Harden, les deux autres stars des Nets, les dirigeants et les coaches de l’organisation ont finalement fait marche arrière pour redonner du boulot à Irving. Et ses services ont été appréciés mercredi soir. Si KD a marqué 39 points, son coéquipier et ami a contribué à la victoire en inscrivant 22 pions en 32 minutes. Pas mal, pour des débuts après des longues semaines d’absence.

Il a d’ailleurs paru un peu rouillé, en ratant ses trois premières tentatives tout en perdant deux ballons dans les premières minutes. C’est alors un autre revenant, Lance Stephenson, qui lui a volé la vedette en claquant 20 de ses 30 points – à la suite – dans le premier quart-temps. L’ancien joueur culte des Pacers, revenu à Indiana après une longue traversée du désert, a alors mis son équipe sur les bons rails (32-37). Les joueurs de Nate McMillan ont même creusé l’écart en première période.

Puis Kyrie Irving s’est mis dans le rythme petit à petit. Sa montée en puissance a ramené les Nets dans le match. Les New-yorkais sont même repassés devant sur deux paniers consécutifs du bonhomme au cours du quatrième quart-temps. Il termine donc avec 22 points et 9 sur 17 aux tirs. "Il a joué comme il le fait d’habitude et ça ne me surprend pas", confiait Steve Nash. Un renfort de poids pour Brooklyn, qui met ainsi fin à une série de trois défaites consécutives. Désormais, Irving va regarder ses coéquipiers depuis son domicile puisque les Nets accueillent les Bucks pour un choc au sommet disputé… à New York. Il devrait rejouer lundi lors d’un déplacement à Portland.

Kyrie Irving réussit brillamment son retour sur le parquet des Pacers

Tenu à l'écart des parquets par sa propre équipe depuis le début de la saison, Kyrie Irving, qui ne souhaite pas se faire vacciner contre le Covid, a effectué son grand retour dans la nuit de mercredi à jeudi. Les dirigeants des Nets, qui dans un premier temps avaient décidé de suspendre leur meneur de jeu, ont fait volte-face le mois dernier en acceptant de réintégrer le septuple All-Star à leur effectif. Mais en raison du protocole sanitaire spécifiquement mis en place par la municipalité de New York, Irving n'est pas encore autorisé à fouler le parquet du Barclays Center, et ne peut donc jouer que les rencontres à l'extérieur.

À Indianapolis, le joueur de 29 ans, 1er choix de la Draft 2011, a donc pu débuter la rencontre face aux Pacers la nuit passée. Accueilli par des applaudissements et quelques huées, il a manqué ses trois premiers tirs (0/3, deux pertes de balles dans le premier quart-temps) avant de trouver son rythme. « Mais je ne l'ai pas senti nerveux, a assuré Kevin Durant après la rencontre. Il avait sa "poker face". C'est un gars toujours calme, qui ne cessera jamais de jouer avec énergie et passion. »

Bien qu'interdit de profiter des infrastructures des Nets depuis plusieurs semaines, Irving a ainsi montré un tout autre visage au retour des vestiaires, alors que son équipe était menée de dix-neuf longueurs (62-81).

Il a ainsi contribué à renverser la situation en inscrivant 22 points au total (9/17 au tir), plus 3 rebonds, 4 passes décisives et 3 interceptions. Auteur d'un panier au buzzer du troisième quart-temps, il a notamment donné sept points d'avance aux siens à trois minutes de la fin de la rencontre en concluant une contre-attaque. Lorsqu'il était sur le parquet, les Nets ont dominé leur adversaire de seize points (victoire finale 129-122).

Kevin Durant a fini meilleur marqueur avec 39 unités ; James Harden, maladroit (0/4 longue distance), en a ajouté 18. Malgré les deux énormes performances de Domantas Sabonis (32 points, 12 rebonds, 10 passes) et de Lance Stephenson (30 points en sortie de banc, dont 20 de suite dans le premier quart), Brooklyn met ainsi fin à une série de trois défaites et reste deuxième de la conférence Est.

« Kyrie n'a pas changé durant son absence, il est resté le même joueur qu'avant », s'est félicité Steve Nash, le coach des Nets, qui avait dessiné la toute première action du match pour lui (« c'était mon cadeau de retour ») et qui s'est montré très satisfait de la rentrée de son meneur. Le prochain match d'Irving, toujours à l'extérieur donc, se déroulera lundi prochain à Portland.

Retour Ă  l'accueil