Devin Booker (Suns) et Luka Doncic (Mavs) cartonnent, les Nets de Brooklyn virent en tête à l'Est

Devin Booker a conclu la soirée avec sa meilleure performance de la saison : 45 points pour mener les Phoenix Suns à la victoire contre les Chicago Bulls (121-116). Grosse prestation de Luka Doncic, auteur de 36 points pour les Mavericks. Les Nets sont eux passés en tête de leur Conférence après leur victoire contre les Rockets (120-108) malgré la blessure de James Harden.

LA PERFORMANCE : BOOKER PLANTE 45 POINTS AUX BULLS
Les dirigeants de Chicago ont remanié leur effectif le soir de la deadline dans l’espoir de passer un cap. En faisant notamment venir le pivot All-Star Nikola Vucevic. Mais pour l’instant, les Bulls cherchent toujours la bonne formule et ils ont perdu cinq matches de suite. Merredi soir, Devin Booker a exploité leur faiblesse pour inscrire 45 points tout en guidant les Suns à la victoire (121-116). Sa meilleure performance de la saison. Il a aussi inscrit le layup pour la gagne, justement après avoir débordé Vucevic. Un carton nécessaire pour mener Phoenix à un quatrième succès de rang. Parce que les Bulls ont chèrement vendu leur peau mais Booker était juste trop efficace (17 sur 24 aux tirs et 9 sur 10 aux lancers). Les Suns sont toujours deuxièmes à l’Ouest.

LE JOUEUR : LUKA DONCIC FAIT DES DÉGÂTS CONTRE BOSTON
Luka Doncic faisait de son tir l’un de ses principaux axes de travail pendant la dernière intersaison. Il estimait que sa maladresse l’empêchait de passer un cap. Quelques mois plus tard, le travail porte ses fruits. Plus adroit que jamais, le Slovène est monté à 48% de réussite et même 37% à trois-points. Il n’avait encore jamais été aussi efficace. Et mercredi, ce sont les Celtics qui en ont fait les frais. Les Mavericks ont décroché ce choc Est-Ouest (113-108) avec 36 points de leur maestro. Mais surtout 36 points 11 sur 15 aux tirs et 7 sur 11 à trois-points. Sans fioritures… enfin, si ce n’est les 8 ballons perdus par Doncic.

Malgré ça, les Texans se sont imposés sans trop de difficultés. Ils ont compté jusqu’à 23 points d’avance dans le troisième quart temps avant de se relâcher et de laisser leurs adversaires revenir dans la partie. L’écart est même descendu à deux points (109-107) dans les ultimes instants de la rencontre. Mais les joueurs de Dallas n’ont pas paniqué et Jalen Brunson a scellé la victoire des siens sur la ligne.

LA BLESSURE : JAMES HARDEN SORT, KYRIE IRVING PREND LE RELAIS
Déjà sans Kevin Durant, les Nets vont devoir se passer de James Harden. Et c’est un vrai coup dur vu le niveau de jeu affiché par la superstar depuis son arrivée à Brooklyn. Il portait l’équipe sur ses épaules en multipliant les triple-doubles et les performances dignes d’un MVP. Il s’est donc blessé lors des retrouvailles avec son ancienne équipe de Houston. Une douleur aux ischios qui l’a contraint à quitter le parquet avant la fin du match. Il a terminé avec 17 points, 8 rebonds et 6 passes en 27 minutes.

Mais les Nets ne se sont pas inclinés pour autant. Complètement largués en début de partie, avec même 18 points de retard au bout de 5 minutes, les New-yorkais se sont fait violence pour reprendre le dessus contre l’une des équipes les plus faibles de la ligue. C’est sans Harden mais avec un Kyrie Irving bouillant (31 points) qu’ils ont passé un 12-0 dans le dernier quart pour finalement s’imposer 120 à 108. Leur troisième victoire consécutive. Une série qui permet à la franchise de passer en tête de la Conférence Est ! Mais pour défendre le trône, les Nets auront bien besoin que KD et Harden soient vite remis sur pied…

LE ROOKIE : ANTHONY EDWARDS DÉCISIF POUR LES TIMBERWOLVES
Maintenant que LaMelo Ball est écarté des parquets pendant plusieurs semaines en raison d’une blessure au poignet, Anthony Edwards s’affirme de plus en plus comme le favori pour le trophée de meilleur rookie de l’année. Il faut dire qu’il progresse à une vitesse assez stupéfiante… le premier choix de la draft a mené ses Timberwolves à une rare victoire contre les Knicks (102-101). Un succès décroché sur le fil avec 24 points d’Edwards. Il a su redresser son équipe, qui comptait 11 points de retard à l’entame du quatrième quart temps, en attaquant le cercle avec agressivité et confiance. C’est aussi lui qui a fait la passe décisive à Malik Beasley pour un tir primé qui a permis aux Wolves de repasser devant à 37 secondes du buzzer. Julius Randle (26 pts, 12 rbds) et RJ Barrett (23 pts) ont tous les deux raté leur chance de donner la victoire aux Knicks dans la foulée.

LE MATCH : LES BUCKS DOMINENT DES LAKERS QUI PERDENT DÉJÀ DRUMMOND
Andre Drummond n’avait plus joué depuis le 12 février dernier. Résultat, il s’est blessé pour son retour à la compétition presque deux mois plus tard. La première sortie du pivot All-Star avec sa nouvelle équipe, les Los Angeles Lakers, a été écourtée : seulement 14 minutes et 6 points avant de se blesser au pied. Devant dans le premier quart temps, les Lakers ont ensuite laissé les Bucks dérouler en son absence. Milwaukee l’a emporté 112 à 97 avec notamment 25 points et 10 rebonds de Giannis Antetokounmpo ou 28 points de Jrue Holiday. L’infirmerie continue donc de se remplir pour Los Angeles, dont la quatrième place à l’Ouest est de plus en plus menacée.

TOUS LES SCORES
Pistons - Trail Blazers : 101-124
Pacers - Heat ; 87-92
Celtics - Mavericks : 108-113
Nets - Rockets : 120-108
Grizzlies - Jazz : 107-111
Timberwolves - Knicks : 102-101
Thunder - Raptors : 113-103
Spurs - Kings : 120-106
Lakers - Bucks : 97-112
Suns - Bulls : 121-116

Retour à l'accueil