Mauvaise soirée en NBA vendredi pour les Brooklyn Nets, battus dans leur salle par Toronto, perturbés par l’imbroglio autour de leur star Kevin Durant.

Mauvaise soirée en NBA vendredi pour les Brooklyn Nets, battus dans leur salle par Toronto, perturbés par l’imbroglio autour de leur star Kevin Durant.

Il ne faut enlever aucun mérite aux Raptors, en excellente forme après un début de saison difficile, mais leur victoire (123-117), la huitième en 12 matches, a eu lieu dans des conditions rocambolesques, la NBA ayant tergiversé dans sa gestion du cas Durant. Ce dernier, qui faisait l’objet d’une enquête de traçabilité dans le cadre du protocole Covid-19, a successivement reçu un feu orange, vert et rouge, le temps de jouer 19 minutes (8 pts, 6 rbds, 5 passes) alors que pour la première fois de sa carrière il avait débuté remplaçant après 866 titularisations en autant de matches.

La NBA a expliqué que  Durant a interagi dans l’après-midi avec une personne ayant reçu un résultat de test non concluant avant le match . Ce qui ne l’obligeait pas à se mettre en quarantaine, tant que le test n’était pas confirmé positif. Or cela s’est produit pendant la rencontre. « Par excès de prudence, Durant n’a pas fini le match », a conclu la ligue sans dire pourquoi elle l’a autorisé à jouer alors qu’un doute subsistait.

En attendant, Steve Nash pouvait déplorer  d’avoir perdu Kevin deux fois dans le même match ​, lequel ne décolérait pas sur les réseaux sociaux, demandant sa « libération » sur Twitter ( » Free me »). Pour ne rien arranger, ses deux autres stars Kyrie Irving (15 pts) et James Harden (17 pts, 12 passes) ont été en dedans.

Côté Raptors, désormais 6es ex aequo avec Atlanta à l’Est, Pascal Siakam (33 pts, 11 rbds) et Kyle Lowry (30 pts, 7 passes) ont été performants. Brooklyn reste 3e, mais perd du terrain sur Milwaukee, qui a mis deux quart-temps pour entrer dans son match à Cleveland (123-105), à l’image de Giannis Antetokounmpo auteur de 22 de ses 33 points (12 rbds) en seconde période.

Pascal Siakam mène les Raptors face aux Nets de Brooklyn

Les Toronto Raptors se sont imposés à Brooklyn (123-117) mais la soirée a surtout été marquée par la gestion de Kevin Durant, cas contact, privé du début puis de la fin du match par le protocole de la ligue.
 
En allant s'imposer au Barclays Center de Brooklyn (123-117), les Toronto Raptors ont obtenu le meilleur résultat de leur poussive première partie de saison. Mais après la rencontre, les Nets avaient surtout à redire autour du traitement réservé à leur star, Kevin Durant.

Le double champion NBA a, dans un premier temps, été empêché de débuter la rencontre. En cause, l'application du protocole de lutte contre la Covid-19 et un test non concluant sur une personne qu'il aurait croisée.

Il a d'abord pu rejoindre ses partenaires en fin de première période, faisant de lui un remplaçant en NBA pour la première fois de sa carrière riche de 867 matches de saison régulière. Et puis, en troisième quart-temps, après la confirmation d'un test positif de cette même personne, il a été sorti du match, prévenu par un membre du staff alors qu'il était sur le banc.

Peu après, il a tweeté un « Libérez-moi » indiquant qu'il n'avait pas très bien vécu la soirée, terminée avec 19 minutes de jeu et huit points (6 rebonds et 5 passes décisives). Testé négatif à trois reprises lors des 24 dernières heures, il a, à nouveau, tweeté peu après : « Hé la NBA, vos fans ne sont pas stupides. Vous ne pouvez pas les tromper avec vos tactiques de communication pourries. »

Dans ce contexte bizarre, Toronto a fini par l'emporter sous l'impulsion de Pascal Siakam (33 points) et Kyle Lowry (30 points et 7 passes décisives). Et les Nets étaient surtout remontés contre la façon dont le protocole de la ligue avait été appliqué.

« Je ne comprends pas quel est le problème, a fustigé James Harden (17 points, 12 passes décisives). Le match aurait dû être reporté j'ai l'impression. Si on parle de cas contact, il (Durant) était tout autour de nous... Donc je ne comprends pas comment il a pu être interdit de jouer, puis autorisé et enfin sorti du parquet. Si c'était le cas, autant reporter. »

Nash : « Il faut qu'on s'adapte et qu'on soit capables de rebondir »
Joe Harris a estimé la situation « frustrante », confirmant l'incompréhension du vestiaire des Nets. « C'est comme ça que les choses se passent cette année, a soufflé Steve Nash, l'entraîneur de Brooklyn, plus fataliste. On va se retrouver avec des situations liées à la Covid où les difficultés vont s'empiler. Ce sera la même chose pour tout le monde. Il faut qu'on s'adapte et qu'on soit capables de rebondir. »

Peut-être dès la nuit prochaine à Philadelphie mais il faudra d'abord que la NBA détermine si Durant est autorisé à jouer. À noter qu'avant de retrouver l'équipe qui l'avait drafté, Timothé Luwawu-Cabarrot a joué 14 minutes vendredi soir, inscrivant huit points (3 sur 7 au tir), prenant deux rebonds et réalisant une interception.

Les Raptors ont, eux, pris cette victoire sans se poser de question alors qu'ils se battent pour rester à une des huit premières places de la conférence Est (7es après cette victoire). « On était prêts et on a cru qu'on pouvait le faire toute la soirée même quand les choses sont devenues un peu chaotiques à certains moments », a souligné Nick Nurse, le coach des champions 2019.

Retour à l'accueil