Luka Doncic mène Dallas à Charlotte en signant 34 points, 13 rebonds, 9 passes, 4 contres et 2 interceptions

Cette fois il n’a pas réussi le triple-double, mais Luka Doncic, désigné meilleur joueur de la semaine passée à l’Ouest, a confirmé sa forme étincelante lors de la victoire de Dallas à Charlotte (104-93). Le prodige slovène âgé de 21 ans a compilé 34 points, 13 rebonds, 9 passes, ajoutant 4 contres, son record personnel, qui témoignent d’un changement d’état d’esprit : il ne veut plus simplement briller offensivement, il veut aussi mieux défendre, conscient de cette nécessité pour faire des Mavericks une équipe compétitive. Le prodige slovène âgé de 21 ans a compilé 34 points, 13 rebonds, 9 passes. La soirée a été d’autant plus réussie pour les Texans que leur pivot letton Kristaps Porzingis (16 pts), opéré du genou droit en octobre, a fait un retour sans encombre. Et que leur entraîneur Rick Carlisle en a profité pour passer la barre des 800 victoires. Côté Hornets (7e à l’Est), plus que la bonne série de quatre victoires stoppée, c’est la sortie sur blessure de Gordon Hayward (16 pts), touché à la hanche gauche, qui inquiétait après-coup.

Comme on pouvait s’y attendre, Dallas débute ce match avec énormément d’envie. Agressif vers le cercle, Luka Doncic sait que les Hornets n’ont pas un joueur capable de contrôler son drive et c’est lui qui dicte le tempo de cette rencontre. Il peut compter sur le retour de Kristaps Porzingis qui permet aux Mavs de gagner en spacing en attaque. Le Letton envoie une bombe à 3-points pour fêter son retour au jeu (16-10).

C’est de plus en plus compliqué pour les Hornets. Dallas fait le job en alternant défense de zone et défense homme à homme. Le choix de fermer la raquette et de laisser ses adversaires prendre des tirs de loin est pour l’instant le bon. La présence de Boban Marjanovic dans la raquette permet à Dallas de contrôler le rebond défensif. Le géant serbe est aussi très utilisé en attaque et notamment sur pick-and-roll avec le génial Doncic à ses côtés. Le Serbe termine ce quart-temps sur un gros dunk à la suite d’un nouveau rebond offensif, et Dallas a pris le large (32-16).

Porzingis retrouve ses marques
Si rayonnant depuis le début de la saison, LaMelo Ball a énormément de mal à attaquer. Il est toujours aussi présent aux rebonds, mais en attaque c’est plus compliqué. À l’inverse, Dallas continue de réciter un basket patient et efficace. Avec Doncic sur le banc, les Texans ont toujours la main mise sur la rencontre. Tim Hardaway Jr score par deux fois à 3-points et Porzingis continue sa montée en régime. James Borrego tente d’apporter autre chose mais la maladresse de ses joueurs ne leur permet pas de rivaliser (46-28).

Mais Dallas se relâche quelques minutes en défense et les Hornets trouvent enfin un peu d’adresse. Devonte’ Graham et Cody Martin sont enfin dangereux derrière la ligue à 3-pts et Terry Rozier agressif vers le cercle. Résultat : Dallas encaisse un 10-3 (49-38). Mais dès que ça se complique, les Mavs savent qu’ils peuvent compter sur Luka Doncic.

La perle slovène envoie deux caviars à Trey Burke pour deux tirs de loin et il termine cette mi-temps d’un magnifique step back du parking. Dallas a déroulé pendant 24 minutes (60-43).

Vexés, les Hornets sont plus présents sur les lignes de passes au retour de la mi-temps. Transparent en première mi-temps, Hayward sort enfin de l’ombre et balle en main, il propose plus de choses. Dans le sillage de son meilleur joueur, Charlotte prend feu. Les exploits de Doncic ne freinent plus les jeunes Hornets et Miles Bridges ou Rozier profitent du manque de concentration de leurs vis-à-vis pour revenir sous la barre des 10 points (71-62).

Luka Doncic prend feu
Le retour des Hornets a sans doute énervé Luka Doncic. Ce dernier s’occupe de tout dans cette fin de 3e acte. Il s’efforce de toujours trouver un coéquipier libre en attaque. Il a une vision de jeu incroyable mais il reste surtout un attaquant ultime. Ses trois tirs de suite, dont lui seul à le secret, font exploser le banc texan. Charlotte ne peut que s’incliner devant un joueur qui domine aujourd’hui la ligue. Il marque 11 points d’affilée et renvoie les Hornets dans les cordes (83-67). En plus d’être de nouveau distancés, les Hornets perdent Gordon Hayward, obligé de rentrer vestiaire blessé à la hanche.

En sortie de banc, Caleb Martin et Ball montrent de l’envie mais Hardaway Jr prend le relais de Doncic pour éviter toute frayeur. Toujours aussi précieux en tant que lieutenant, il score assez facilement. C’est mission impossible pour les Hornets ce soir, et Doncic met fin à leurs espoirs en servant parfaitement Willie Cauley-Stein puis en scorant un énième step back. À l’arrivée, une belle victoire de Dallas qui met un terme à la série des Hornets (104-93).

Retour à l'accueil