Les Wizards s'offrent Brooklyn au bout du suspense sur un game winner de Thomas Bryant

Après cinq défaites initiales, les Wizards ont enfin remporté un match, en venant à bout des Brooklyn Nets (123-122), l'un des favoris de la Conférence Est. Thomas Bryant a aidé les Wizards à s'imposer en signant 21 points et 14 rebonds avec le game winner sur une passe décisive de Bradley Beal (27 points, 10 rebonds et 5 passes décisives).

Pas de triple-double, pas de problème pour Russell Westbrook. Le nouveau meneur de jeu des Washington Wizards, qui avait commencé sa saison par quatre performances de ce niveau (plus de 10 points, 10 rebonds et 10 passes), n'avait pas réussi, jusque-là, à mener les siens à une seule victoire.

Dimanche soir, il s'est « contenté » de 24 points (malgré une adresse catastrophique de 7 sur 25 au tir, 1 sur 7 à 3 points), 10 passes et 5 rebonds, mais les Wizards ont gagné, enfin, cette saison, après cinq défaites initiales. Et ce fut contre l'un des favoris à l'Est, les Brooklyn Nets (123-122).

Dans un superbe mano a mano (12 changements de leader dans le money-time), ce match très offensif a été marqué par une opération portes ouvertes lors du deuxième quart, le seul remporté par les New-Yorkais (43-41). Les deux superstars des Nets, alors que les leurs étaient menés 122-123, ont chacune eu une opportunité pour faire la différence.

Mais le shoot à 3 points de Kyrie Irving (30 points, 5 rebonds, 10 passes), puis le tir en mouvement de Kevin Durant (28 points, 11 rebonds, 7 passes) ont heurté le cercle et sont ressortis de l'arceau du Barclays Center.

Timothé Luwawu-Cabarrot titulaire et solide
C'est un Français, Timothé Luwawu-Cabarrot, une nouvelle fois auteur d'un match plein (titulaire, 14 points à 5 sur 7 au tir, 4 sur 5 à 3 points, 4 rebonds en 24 minutes), qui avait donné son dernier avantage à Brooklyn, jouant intelligemment la contre-attaque sur un échec de Washington (122-121).

Luwawu-Cabarrot a une occasion de s'imposer chez les Brooklyn Nets
Dans la foulée, les deux autres hommes forts de la soirée pour les Wizards faisaient la différence, Bradley Beal (27 points, 10 rebonds, 5 passes) pénétrant ligne de fond et attirant les défenseurs pour mieux libérer son intérieur Thomas Bryant (21 points, 14 rebonds), dont le dunk à 15 secondes du buzzer offrait la victoire à DC.

Après deux succès larges pour ouvrir leur saison, les Nets restent sur quatre défaites en cinq matches. Leur bilan est négatif à domicile (2-3). Et les questions, forcément, vont commencer à s'amonceler autour de leurs performances.

Chicago domine Dallas
Toujours privés de Kristaps Porzingis, mais surtout également dimanche de leur meneur Luka Doncic (quadriceps), les Mavericks de Dallas ont cédé dans les dernières minutes à Chicago (108-118). En l'absence de leur meneur tchèque Tomas Satoransky, testé positif au coronavirus, les Bulls ont remporté leur premier match à domicile derrière les 39 points (14/25) de Zach LaVine et les 23 points de Coby White.

Retour à l'accueil