LeBron James et les Lakers s'en sortent bien face aux Bulls de Zach LaVine

Il s’en est fallu de peu pour que Chicago ne créé la surprise au Staple Center et ne fasse chuter les Los Angeles Lakers. Les coéquipiers de LeBron James ont glané leur 7e succès de la saison par la petite porte (115-117), grâce notamment aux 28 points (7 rbds et 7 passes) du King. A noter l’apport intéressant de Montrezl Harrell en sortie de banc (17 pts, 14 rbds). En face, Zach LaVine a tout tenté (38 pts) mais ce sont bien les Lakers qui trônent en haut de la conférence Ouest. A noter l’absence d’Anthony Davis pour ce match.

Les matchs s’enchaînent et le constat se confirme : ces Bulls ont du talent et du caractère ! Les Lakers ont bien failli en faire l’expérience cette nuit. Il s’en est en effet fallu de peu pour que Chicago ne crée à nouveau la surprise, sur le parquet du champion en titre. Mais c’était sans compter sur la détermination d’un LeBron James en grande forme.

Le premier quart-temps est marqué par le show de Zach LaVine qui score 15 des 17 derniers points de son équipe dans la période dont deux missiles à 3-points. Sa montée en température offre alors 8 longueurs d’avance aux Bulls avant que Talen Horton-Tucker ne ramène les Lakers à -5 (28-33) d’un 3-points au buzzer du premier acte.

En confiance et boosté par ses dernières sorties, Chicago joue libéré, à l’image de Coby White qui enchaîne un lay-up et deux paniers derrière l’arc pour accentuer l’écart (33-43).

Privé du soutien d’Anthony Davis, blessé aux adducteurs, LeBron James montre alors la voie sur un « clinic » à mi-distance avant de voir Montrezl Harrell monter à son tour en puissance avec agressivité près du cercle, tout comme Dennis Schroder, auteur de 9 points en deuxième quart-temps, qui s’offre un 2+1. LeBron James égalise d’un lay-up en transition et fait même passer les Lakers devant sur un service en or pour Kyle Kuzma à 3-points juste avant la pause (59-58).

Tout est à refaire pour les Bulls qui ne se découragent pas pour autant. Wendell Carter Jr place un gros tomar d’entrée puis deux paniers près du cercle pour remettre les siens dans le droit chemin (61-67). LeBron James reprend alors les choses en main et devient inarrêtable, entre ses fadeaways, son hook ou sa vision de jeu pour trouver un coéquipier ouvert. Même si Zach LaVine retarde l’échéance, Los Angeles finit par repasser devant, sur un 3-points de Wes Matthews en transition avant d’être servi par LBJ pour deux nouveaux missiles longue distance (86-79).

LeBron James et les Lakers s'en sortent bien face aux Bulls de Zach LaVine

Montrezl Harrell apporte son impact sous le cercle sur plusieurs séquences et l’écart grimpe jusqu’à +12 sur un 2+1 de LeBron (102-90). Thaddeus Young parvient difficilement à maintenir les Bulls en vie sur deux rebonds offensifs convertis par deux paniers de plus (102-97). Zach LaVine prend le relais avec un 3-points et un dunk tout cuit en contre-attaque, les Bulls sont à -3 à l’entrée du money-time (105-102) !

Zach LaVine loupe la balle de match
Les missiles extérieurs de la paire Schroder-Morris font le plus grand bien aux locaux (113-107), mais Zach LaVine puis Garrett Temple sont encore là pour répondre. Thaddeus Young ramène ainsi son équipe à 114-112, Zach LaVine a même une occasion d’égaliser à une minute de la fin. Mais ces Lakers ont montré toute leur maîtrise du money-time depuis le début de saison, et vont aller assurer la victoire en mettant le ballon dans les mains de LeBron James. En mode « bulldozer », le King se fraie alors un chemin jusqu’au cercle pour aller chercher un « and-one » synonyme de victoire (116-112).

Malgré le dernier exploit à 3-points de Garrett Temple et un Zach LaVine, qui a eu la balle de match à 5 secondes de la fin, à 38 points, Chicago échoue finalement de peu (117-115). Une défaite encourageante… ou rageante.

Retour à l'accueil