Les ambitions des Pacers de l’Indiana suspendues au retour de Victor Oladipo

Avec un bilan de 48 victoires pour 34 défaites sur la saison régulière, les Pacers de l’Indiana sortent d’une année frustrante. Le bilan des playoffs, où ils ont été éliminés dès le premier tour par Boston, est plus que maigre. Sous les ordres de Nate McMillan, les joueurs d’Indianapolis, qui ont vu l’effectif se renouveler cet été, ambitionnent de faire mieux. En attendant le retour de Victor Oladipo, qui devrait faire basculer les projets des Pacers en NBA.

Rétro 18/19 : saison régulière réussie, playoffs manqués
Si la saison 2017/2018 avait réussi aux Pacers, la suivante n’a pas été du même acabit pour les pensionnaires d’Indianapolis ! La première partie de l’année a été plutôt réussie, dans le style de ce qu’on pouvait attendre des joueurs de Nate McMillan, mais la seconde a été bien plus difficile. Notamment à cause de la blessure de Victor Oladipo, qui a compliqué les affaires des Pacers. Une fin ratée, qui n’empêche pas les Pacers d’accéder aux playoffs. Malheureusement, ils ont été balayés par les Boston Celtics : 4 matches et 4 défaites au premier tour. Ce n’était pas une mauvaise année, mais elle a produit de la frustration du côté d’Indiana, qui veut faire mieux cette saison, évidemment.

La draft : Goga Bitadze
Lors de la Draft, il a fait beaucoup parler de lui, bien malgré lui. Présent en conférence de presse, le jeune joueur géorgien a été délaissé par les médias au profit de Zion Williamson, juste à côté de lui, le laissant complètement désemparé. Mais le jeune joueur de 19 ans a de la ressource ! Le pivot de 2m11 pour 114 kilos, qui joue au même poste que Zaza Pachulia, a été élu meilleur espoir de l’Euroligue la saison dernière. De bon augure pour l’effectif des Pacers, qui se retrouve renforcé. Une profondeur de banc intéressante pour Nate McMillan.

La free agency : cinq arrivées…
Si les Indiana Pacers n’ont pas forcément la cote aux niveaux des gros noms de la Ligue, ils ont réussi à attirer cinq joueurs : Brian Bowen, Justin Holiday, Jeremy Lamb, T.J. McConnell, JaKarr Sampson. Mais l’arrivée de Malcolm Brogdon, à moitié entre la free agency et un transfert, est assurément le meilleur coup réalisé par l’équipe dirigée par Nate McMillan. Annoncé comme titulaire (déjà) indiscutable, il est parti pour mener le jeu des Pacers à la baguette. Une bonne affaire pour Indiana, qui a renouvelé son effectif cet été. Une free agency réussie, en somme. À confirmer, évidemment, durant la saison régulière…

Le coach : Nate McMillan
Comme remarqué lors de la blessure de Victor Oladipo, Nate McMillan, le coach des Pacers, a montré quelques défaillances tactiques qui font de lui une interrogation pour la saison à venir. Pourtant, il a prouvé depuis 2016, date de son arrivée en tant qu’entraîneur principal à Indiana, qu’il pouvait insuffler une véritable dynamique de groupe. Le collectif, qui a toujours fait la force des Pacers, pourrait être affecté par l’absence de son joueur star, mais c’est là qu’intervient McMillan. Il doit montrer davantage de systèmes offensifs, afin de compenser le point faible des pacers, pour assurer l’objectif de la franchise : passer le premier tour des playoffs. Va-t-il réussir ?

Le Franchise player : le retour attendu de Victor Oladipo
La dernière fois que Victor Oladipo a foulé les parquets, c’était le 23 janvier face aux Toronto Raptors. Une date tragique où il a été victime d’une rupture du tendon quadricipital. Depuis, l’Américain poursuit son travail de réhabilitation en interne, où personne n’a encore évoqué une date précise pour son retour. S’il va manquer le début de la saison NBA, Oladipo devrait tout de même participer à l’exercice 2019-2020. Brillant avant sa blessure, tout le monde s’interroge sur son futur niveau de jeu, qui pourrait être différent. Dans tous les cas, le franchise player est le centre de toutes les discussions à Indiana. « Nous avons beaucoup de gars qui peuvent faire des choses avec le ballon. Pas seulement moi. Je ne pense pas que c’était le cas auparavant. Ça va créer davantage de possibilités, pour les gars, d’aller sur le terrain et d’amener du danger » avait-il déclaré lors du media day.

Cinq probable et effectif
Cinq de départ probable : Malcom Brogdon, Jeremy Lamb, T.J. Warren, Domantas Sabonis, Myles Turner

Meneurs : Malcolm Brogdon, Aaron Holiday, T.J. McConnell
Arrières : Jeremy Lamb, Justin Holiday, Edmond Sumner, Naz Mitrou-Long (two-way), Victor Oladipo (blessé)

Ailiers : T.J. Warren, Doug McDermott, JaKarr Sampson, Brian Bowen (two-way)

Ailiers-forts : Domantas Sabonis, T.J. Leaf, Alize Johnson

Pivots : Myles Turner, Goga Bitadze, Amida Brimah

Ambition : performer en playoffs…
Après un été mouvementé, et un début de saison qui s’annonce compliqué en raison de l’absence de Victor Oladipo, les Pacers visent, à nouveau, un joli parcours en playoffs. L’objectif reste le même, se qualifier, d’une part, et dépasser le premier tour, d’autre part. Indiana sera une équipe à surveiller à l’Est, dans une conférence où elle pourrait atteindre la 4ème place du classement en saison régulière. Le même record que l’année précédente (48 victoires, 34 défaites) pourrait être une bonne opération pour les Pacers.

Retour à l'accueil