Boston enchaîne face aux Mavericks

Deuxième succès de suite pour Boston, privé de Kyrie Irving. Après ses 35 pts face aux Wolves, Gordon Hayward a frôlé le triple-double (16 pts, 11 rbds, 8 passes).

La der' : Dirk Nowitzki
Dirk Nowiztki, de retour de blessure, peut enfin lancer sa tournée d'adieu, un peu à la manière de Kobe Bryant il y a trois ans. À Boston, où il a souvent brillé mais où il est adoré, l'intérieur allemand a ainsi été ovationné la nuit passée comme s'il était un joueur des Celtics. « C'était vraiment sympa de voir les fans des autres équipes vous soutenir comme ça, pour tout ce que vous avez fait depuis vingt ans, a souri l'ancien MVP après la rencontre. Mais je suis déçu de n'avoir pas pu rentrer un seul de mes tirs. » Dirk a en effet passé une salle soirée offensive (0 point à 0/10), comme tous les Mavs (38 %) qui se sont lourdement inclinés (114-93).

Kyrie Irving, Marcus Morris et Aron Baynes étant encore à l’infirmerie, les Celtics alignaient hier soir le cinq qui les a emmenés en finale de conférence en playoffs l’an passé. Avec la même réussite : ils n’ont fait qu’une bouchée de Mavs beaucoup trop maladroits. On peut retenir le premier « double double » de Gordon Hayward depuis décembre 2016, l’ailier ayant même fini à deux passes de son premier « triple double » en carrière (16 points, 10 rebonds, 8 passes).

Des Celtics trop adroits
Les Mavs ont mis une fessée aux Hornets en arrosant en début de match il y a trois jours. Ils partent donc sur les mêmes bases, mais avec moins de réussite. Rick Carlisle prend un temps-mort après 3 minutes et autant de balles perdues. Sauf que ses hommes perdent encore deux ballons et encaissent un 7-0 (17-5). Ils mettent alors la machine en route, mais celle des C’s est bien lancée avec un Jayson Tatum à 10 points déjà, et un Brad Wanamaker qui marque deux 3-points dans la dernière minute pour préserver un jolis matelas (34-23).

Les Mavs arrêtent finalement de tirer de loin : ils sont à 15 ratés de rang. À l’inverse, c’est grâce à deux nouvelles banderilles que Boston donne un nouveau coup d’accélérateur à mi-période pour prendre 17 points d’avance ! Dallas enfile un 11-0 inattendu pour revenir dans le match, mais encaisse un 5-0 rapide dans la dernière minute… avant un gros panier de Luka Doncic au buzzer. Résultats des courses : 7 points d’écart entre les deux formations à la pause (58-51).

Des Mavericks trop maladroits
Et rapidement plus qu’un petit point, après seulement 1 minute 30. Brad Stevens est obligé de prendre un temps-mort, et s’en sert à bon escient : Al Horford et Terry Rozier relancent la machine de loin, et Boston passe un 15-6 (73-63). Temps-mort Dallas, deux 3-points pour Horford et Tatum. Temps-mort de nouveau pour les Texans, qui espèrent se relancer avec leurs remplaçants, mais ils enchaînent les ratés et voient Boston prendre 16 points d’avance avant le dernier quart (84-68).

Pour espérer revenir, les Mavs doivent faire un run au plus vite. Mais ils en encaissent un nouveau, avec un 7-0 qui fait grimper l’écart à 23 unités. Un petit baroud d’honneur forcera Brad Stevens à garder ses titulaires plus longtemps que prévu, mais on retiendra de cette fin de match les tentatives désespérées de Dirk Nowitzki pour marquer, sous les encouragements du TD Garden, sans réussite (0/10). Il tentera de faire mieux à Philly demain, alors que les Celtics doivent attendre mardi pour viser la passe de trois (victoires de suite) face à Brooklyn.

Retour à l'accueil