Danny Green éteint Orlando au bout du temps réglementaire

C'est sur un shoot de l'ancien joueur des Spurs à une demi-seconde du buzzer que les Raptors se sont imposés en Floride (93-91). De quoi gâcher la grosse soirée d'Evan Fournier (27 pts). Pour Toronto, l'ailier camerounais Pascal Siakam a frôlé le double-double avec 15 points et 9 rebonds. Serge Ibaka ajoute 14 points, 9 rebonds et 4 passes décisives.

À en croire Steve Clifford, l'entraîneur d'Orlando, la rencontre disputée mardi soir face aux Toronto Raptors pourrait se résumer « aux six premières minutes du quatrième quart-temps ». Pourtant, l'image que tout le monde retiendra restera le tir de la gagne inscrit par Danny Green, à 0''5 du buzzer, alors que sur l'action précédente il avait laissé Evan Fournier filer au panier afin d'égaliser à 91-91. L'ancien ailier de San Antonio a donc réussi à se racheter, trouvé sur une passe à terre de Kyle Lowry.

Avant d'en arriver à ce dénouement malheureux pour les Floridien, il leur a fallu surmonter un retard de 18 points cumulé sur les deux premiers quarts, la faute à une adresse en berne (40,5 %, 8/30 à trois points). Longtemps sans inspiration, le Magic s'en est remis à son Français après la pause, et Fournier n'a pas manqué l'occasion de se montrer à la hauteur de son statut de leader. L'arrière a ainsi inscrit 22 de ses 27 points (11/20 au tir) en deuxième mi-temps, tout en cumulant 3 rebonds, 4 passes et 1 interception. Une de ses meilleures prestations de la saison, en vain.

Un quatrième quart inquiétant
Revenu dans le match grâce à un troisième quart ultra-offensif (38-26), Orlando n'a jamais réussi à prendre plus d'une possession d'avance ensuite. Les deux équipes se sont surtout distinguées par une très faible qualité de jeu dans l'ultime période : pendant que le Magic enchaînait les tirs ratés (11 consécutifs en quatre minutes), les Raptors cumulaient les balles perdues (8 dans le seul quatrième quart). Nick Nurse, l'entraîneur de la franchise canadienne, s'est surtout félicité de la défense proposée par ses joueurs : « Notre défense a été incroyable les 24 premières minutes et les 12 dernières. »

Nurse, qui vit sa première saison sur un banc NBA en tant que coach principal, a étonné par son choix de confier le dernier tir du temps réglementaire à Danny Green (13 pts à 5/13, 3 rbds) alors que Kawhi Leonard (18 pts à 8/16, 6 rbds), Pascal Siakam (15 points et 9 rebonds) ou encore Serge Ibaka (14 pts à 7/15, 9 rbds, 4 pds) avaient été plus en vue. « La plupart des coaches ne se tourneraient pas vers un joueur qui a commis une erreur en fin de match, mais Nick a 100 % confiance en nous tous, a apprécié Green. Il nous encourage et nous permet de jouer malgré nos erreurs. C'était sympa de marquer après avoir manqué pas mal de tirs pendant le match. »

Ce succès permet à Toronto (14v-4d) de compter deux victoires d'avance sur Milwaukee (12v-4d) avant de se rendre à Atlanta dès mercredi soir. Orlando, qui conserve sa huitième place à l'Est avec un bilan équilibré (8v-8d), ne rejoue pas avant vendredi (à Denver), et le début d'un road trip de six matches à l'Ouest.

Retour à l'accueil