Atlanta surprend les Knicks

Cette fois c’est la bonne, Atlanta tient sa victoire référence à domicile. Pas au rendez-vous en terme comptable en ce début de saison, les Hawks ont rarement déçu dans le jeu et ont été récompensés cette nuit en s’imposant 116-104 face aux Knicks, privés d’Enes Kanter (dos). Menés de 15 points après 12 minutes, les hommes de Mike Budenholzer ont su inverser la tendance en s’appuyant notamment sur un collectif solide mené de main de maître par Dennis Schroder (26 pts, 8 rbds). En face, le trio Lee-Hardaway-Porzingis n’a pas été en mesure de maintenir la cadence. Avec 5 points, 4 rebonds, 3 passes, 2 contres mais trois balles perdues en 15 minutes, le frenchy Frank Ntilikina est à créditer d’une prestation mitigée.

Schroder sonne la révolte
« Bien sûr on voudrait démarrer nos matchs autrement qu’en donnant 39 points dans le 1er quart, mais on a trouvé le moyen de s’améliorer défensivement au fil du match afin d’être meilleur. Les gars ont joué dur, se sont battus davantage et notre jeu d’attaque nous a maintenus tout le long du match ». Coach Budenholzer a résumé en trois phrases un match au scénario imprévu qui a fini par pencher en faveur de ses protégés. Dépassés en premier quart par la qualité du jeu offensif des Knicks, les Hawks ont d’abord souffert avant d’entamer la révolte. Aux commandes, le précieux Dennis Schroder a usé de tout son talent pour faire les bons choix et impliquer toute son équipe revenue à 59-67 à la pause avec l’énergie du désespoir.

Belinelli et Prince font tomber la pluie
C’est dès le retour des vestiaires que les joueurs d’Atlanta se sont remis à y croire, passant un 13-5 en moins de 4 minutes pour égaliser à 72-72. Dès lors, le momentum venait de changer de camp, et New York, pourtant si confiant en apparence en début de match, va progressivement lâcher prise.

Après un 3-points du revenant Ersan Ilyasova, Bazemore puis Schorder permettent à Atlanta de créer un premier écart en fin de 3e quart-temps (89-84). Courtney Lee et Kristaps Porzingis croient maintenir les Knicks dans le coup à l’approche du money-time, mais il n’en sera rien. Toujours aussi efficace sur les phases offensives, Marco Belinelli se charge de repousser l’assaut avec un step-back et un 3 points sur un service de Schroder.

Les deux missiles derrière l’arc qui suivront de la part de Taurean Prince mettront alors fin au suspense, et ce malgré toute la bonne volonté de Tim Hardaway Jr, l’ancien de la maison (22 pts).

« Ce bon départ s’est en fait avéré être une malédiction pour nous. On se sentait super bien en attaque mais notre défense n’était pas là. On s’est un peu relâché, et les tirs ne rentraient plus », a pour sa part constaté Kristaps Porzingis (28pts) après la rencontre.

Les deux formations remettent le couvert dès ce soir : direction Houston pour New York tandis que les Hawks recevront les Raptors.
 

Retour à l'accueil