Stephen Curry et Kevin Durant passent le balai à San Antonio et envoient les Warriors en Finales NBA, 3e sweep consécutive

Le dernier effort a été vain et les blessures trop nombreuses pour les Spurs, sweepés (4-0) suite à un Game 4 perdu 129-115 cette nuit à l’AT&T Center. Devant le public texan, Stephen Curry (passé devant Kobe Bryant -5ème place- au nombre de 3-points en playoffs) et Kevin Durant n’ont laissé aucune place au suspense avec respectivement 36 points à 14/24 (5/13 à 3-points), 5 rebonds et 6 passes et 29 points à 10/13, 12 rebonds et 4 passes.

Golden State devient ainsi la 1ère équipe de l’histoire à démarrer ses playoffs sur un 13-0 et jouera ses 3èmes Finales NBA consécutives.

À l’issue du 1er quart, les Warriors sont en tête de 12 points avec 13 points de Curry, pourtant à seulement 1/6 de loin à ce moment du match. L’écart est à peine plus élevée (+14, 65-51) à la mi-temps (18 points chacun pour Durant et Curry, 11 points pour Draymond Green, qui termine à 16 points à 5/10, 8 rebonds et 8 passes) grâce à une bonne réaction des locaux (34-32 Golden State dans la période). Les 20 points d’avance sont néanmoins atteints en début de 3ème quart-temps, alors que Golden State avoisine les 60% de réussite, en tenant ses adversaires à 30%.

Golden State prendra jusqu’à 22 points d’avance alors que San Antonio (sans Kawhi Leonard, Tony Parker et David Lee), mené par les 20 points (8/14, 6 rebonds et 2 passes) de Kyle Anderson en sortie de banc, n’aura mené qu’une seule fois, sur un panier de Manu Ginobili (15 points à 6/12 et 7 passes dans ce qui pourrait être son dernier match NBA) sur la première possession de la rencontre.

Malgré 17 ballons perdus sur le match, Golden State (53 rebonds à 41, 14/39 à 3-points contre 8/25) a inscrit 24 points sur les pertes de balles de ses adversaires, contre seulement 4 pour les Spurs, pourtant auteurs de seulement 9 turnovers.

Retour à l'accueil