m31 36912 6637133

Après la sévère gifle infligée au grand CSKA Moscou de son ami Ettore Messina hier soir à Istanbul (86-60) en match de l'Euroleague, le coach Zeljko Obradovic encore invaincu toutes compétitions confondues, a répondu aux questions de nos confrères turcs. Le légendaire serbe n'a pas manqué l'occasion de remercier le président milliardaire du Fenerbahçe Ulker Aziz Yildirim pour sa présence.

 

"Nous avons réalisé une belle performance. Je tiens à remercier les fans. Contre Anadolu Efes et Barcelone, ils étaient là pour nous soutenir, encore aujourd'hui (jeudi) contre le CSKA. C'est très important d'avoir la confiance en soi. C'est très important d'obtenir des victoires contre des équipes comme Barcelone et le CSKA Moscou. Nous avons montré que nous pouvons battre n'importe quelle équipe, même si le chemin est encore long. Nous allons continuer à travailler en restant calme et sage. La vie va tellement vite que demain (vendredi), l'on doit déjà commencer à penser au match contre Aliaga Petkim (en championnat turc). Ce ne sera pas un match facile à préparer. Nous remercions le président pour son soutien. Sa présence à nos côtés est très important. Je tiens à remercier tous mes collègues. Nous sommes une famille, a déclaré le nouveau l'homme fort d'Istanbul Zeljko Obradovic.

 

Après avoir triomphé avec l'équipe de son coeur le Partizan Belgrade, ensuite avec le Real Madrid et le Panathinaikos Athènes avec lequel il a bâti un empire inébranlable, Obradovic veut écrire une nouvelle page d'histoire en devenant le premier coach à avoir réussi à offrir le titre de l'Euroleague à un club turc. Pour cela, le célèbre coach serbe sait combien il est très important pour lui de s'adapter à sa nouvelle ville, réputée pour sa grande passion pour le sport en général.

 

m30_36912_6636886.jpg

Le président Aziz Yildirim debout pour le standing ovation réservé à Obradovic et ses troupes.

 

"Du matin au soir je suis ici, pendant des minutes, des heures et des jours. Je fais partie de cette famille. Ceci est ma maison maintenant. Je pense à regarder le match de football entre Galatasaray et Tofas, mais il est trop tard maintenant".

 

"Il y'a toujours quelque chose que j'ai toujours dis  depuis 21 ans que ma passion est d'être moi-même. Je suis quelqu'un qui aime travailler dur tout le temps à 100% afin de rendre mon équipe meilleure".

 

Concernant les objectifs du Fenerbahçe, Obradovic a déclaré: "Notre objectif est toujours le prochain match contre Aliaga et nous pensons qu'à celui-ci".

 

Interrogé sur la façon dont il a réussi à faire intégrer les jeunes au sein d'un roster composé de plusieurs stars déjà accomplies, Obradovic  qui a déjà donné la chance à plusieurs espoirs du Fener comme Kenan Sipahi, Metican Birsen et Melih Mahmutoglu lors des matchs de l'Euroleague, sait que la route sera très longue, et il aura besoin de tout le monde dans les moments décisifs de la saison. Donc il est important que son équipe garde de la fraîcheur. Comme quoi, le talent ne suffit pas pour gagner des titres, il faut être plus intelligent en étant exigeant en soi-même.

 

 

 

Retour à l'accueil