419483_10151153366174280_1161811451_n.jpg

 

La saison régulière s'étant terminée hier soir et les playoffs commençant dès jeudi, une épineuse question vient se poser : qui sera MVP de WNBA et succédera à Tamika Catchings, sacrée l'an dernier ? Deux joueuses se détachent : Candace Parker (Los Angeles Sparks) et Tina Charles (Connecticut Sun).

 

Candace Parker, qui était notre favorite pour le titre à la mi-saison le reste à la fin de la saison. L'an dernier, elle avait été blessée et Los Angeles avait raté les playoffs. Cette année, elle a été épargnée par les blessures et Los Angeles est deuxième à l'Ouest.

 

Pourquoi elle peut être MVP : Son équipe possède le deuxième bilan à l'Ouest et le troisième de la NBA, et joue dans une conférence Ouest très relevée. Ses statistiques individuelles parlent pour elle : 17.4 points, 9.7 rebonds, 3.3 passes, 1.6 interceptions et 2.3 contres. Elle est dans le Top 20 dans toutes les catégories statistiques et n'a jamais semblé aussi forte. L'autre raison est que sur les 4 matchs où elle n'a pas atteint les 10 points, son équipe a perdu 3 fois. Sans elle, Los Angeles n'aurait pas fait la même saison.

 

Pourquoi elle ne sera peut-être pas MVP : Car elle joue dans une équipe qui comme Minnesota comprend un grand nombres de stars comme Kristi Toliver, qui est la meilleure marqueuse et passeuse de l'équipe. On retrouve aussi Nneka Ogwumike, la future rookie de l'année. La dernière fois qu'une franchise a eu le MVP et la rookie of the year dans son équipe, c'était en 2008, mais c'était un cas particulier puisque c'était Candace Parker qui avait remporter les deux titres. Mais sinon, rien ne l'empêchera d'être MVP.

 

Voyons maintenant Tina Charles. L'équipe du Sun est première de la Conférence Est et Tina Charles est actuellement le meilleur pivot au monde.

 

Pourquoi elle peut être MVP : Son équipe est première à l'Est et elle a été constante toute la saison. Véritable machine à rebonds, elle est la meilleure rebondeuse de la ligue avec 10.5 prises par match. Avec un match à 20-20 (23 points et 22 rebonds), elle avait marqué les esprits. Elle est en plus 5ème meilleure marqueuse de la ligue avec 18 points de moyenne.

 

Pourquoi elle ne sera peut-être pas MVP : Ses statistiques sont très bonnes, mais elle évolue dans une conférence Est plus faible que la conférence Ouest et aussi parce que son club possède un bilan négatif contre les gros clubs de l'Ouest (2 défaites contre Los Angeles et 1 victoire et 1 défaite contre Minnesota). Et puis également parce que sa concurrente pour le titre s'appelle Candace Parker, parce qu'on a l'impression que cette année au poste de pivot, elle n'a eu que Sylvia Fowles en tant que concurrente. Les autres étant soit blessées soit inconstantes, soit au repos toute la première partie de saison pour les JO.

 

Choix de la rédaction

 

Candace Parker. C'est à la fois un choix de jeu, mais aussi de cœur. Elle mérite ce titre vu toutes les galères qu'elle a connu ses dernières années. Candace Parker pourrait également remporter le titre de defensive player of the year pour clôturer cette magnifique saison.

 

 

 

 

Retour à l'accueil