Blake-Schilb-Mercieca.jpg

 

1 – 250.000 euros. Blake Schilb (Chalon) : A tout seigneur tout honneur, c'est Blake Schilb, le MVP sortant, qui est le joueur le mieux payé du championnat de France avec 250.000 euros nets annuels. Des chiffres dévoilés dans les colonnes du Basket News daté de jeudi 7 février.

 

Sean-May-Paris-Levallois_full_diapos_large.jpg

1 – 250.000 euros. Sean May (Paris-Levallois) : L'ailier chalonnais n'est toutefois pas seul au premier rang. Ils sont en effet quatre à toucher 250.000 euros nets annuels selon nos confrères, dont le pivot du PL, Sean May. Un bon investissement au vu des moyennes de ce dernier : 19,2 points et 7,2 rebonds.

 

Shelden-Williams-Chalon_full_diapos_large.jpg

1 – 250.000 euros. Shelden Williams (Chalon) : Toujours au premier rang, on retrouve un autre joueur de l'Elan Chalon, lui aussi Américain, Shelden Williams. Logique : un joueur qui compte 361 matches en NBA (4,5 pts, 4,3 rbs/match), ça se paie... Williams tournait à 11,3 points et 7,6 rebonds en Euroligue.

 

Jawad-Williams-Paris-Levallois_full_diapos_large.jpg

4 - 250.000 euros. Jawad Williams (Paris-Levallois) : Ancien coéquipier de LeBron James à Cleveland, Jawad Williams (17,3 pts, 5,1 rbs), capitaine du Paris-Levallois, est le quatrième membre du club des 250.000 euros. Un club qui ne représente donc que deux équipes de Pro A, Paris et Chalon. 

 

Amara-Sy-ASVEL_full_diapos_large.jpg

5 - 215.000 euros. Amara Sy (ASVEL) : Premier joueur français de la liste, Amara Sy toucherait quelques 215.000 euros nets annuels. On ne retrouve d'ailleurs que quatre Français parmi les douze premiers du classement. Une chose est sûre : l'ASVEL ne s'est pas trompée en investissant sur l'Amiral.

 

Ricardo-Greer-Strasbourg_full_diapos_large.jpg

6 – 190.000 euros. Ricardo Greer (Strasbourg) : Flamboyant à Nancy (2007-2010), Ricardo Greer était sur la mauvaise pente lors de sa première année strasbourgeoise (2010-2011, 13,7 éval.). Il semble rajeunir depuis, malgré ses 35 ans, et la SIG ne doit pas regretter de lui verser 190.000 euros à l'année...

 

Yannick-Bokolo-Gravelines-Dunkerque_full_diapos_large.jpg

7 - 180.000 euros. Yannick Bokolo (Gravelines-Dunkerque) : Avec 8,6 d’évaluation moyenne et 38,1% de réussite aux tirs, le Gravelinois ne semble pas être le meilleur investissement du Top 10 des joueurs les mieux payés de Pro A. Mais on connait son importance en défense et dans le vestiaire du BCM…

 

Alexis-Ajinca-Strasbourg_full_diapos_large.jpg

7 – 180.000 euros. Alexis Ajinça (Strasbourg) : A la lutte pour le titre de MVP français avec Antoine Diot, Amara Sy, Marco Pellin et autre Amara Sy, Alexis Ajinça s'est parfaitement relancé en Pro A après avoir ciré le banc en NBA. Il tourne à 15,4 points, 6 rebonds et 15,7 à l'évaluation de moyenne. Une valeur sûre.

 

Charles-Kahudi-Le-Mans_full_diapos_large.jpg

9 – 170.000 euros. Charles Kahudi (Le Mans) : Le Top 10 du classement des joueurs les mieux payés en Pro A est en fait... un Top 12. On retrouve en effet quatre joueurs au neuvième rang, dont Charles Kahudi. Le Manceau sera malheureusement écarté des parquets pour cinq mois après la Leaders Cup (genou).

 

Uche-Nsonwu-Amadi-ASVEL_full_diapos_large.jpg

9 – 170.000 euros. Uche Nsonwu-Amadi (ASVEL) : Uche a consenti une baisse significative de ses revenus en passant de Roanne, où il touchait 220.000 euros annuels depuis trois ans, à l'ASVEL, qui le paie 170.000 euros à l'année. Mais le roc nigérian de 35 ans est toujours aussi solide (12,7 pts, 8,1 pts/match).

 

Khalid-El-Amin-Le-Mans_full_diapos_large.jpg

9 – 170.000 euros. Khalid El-Amin (Le Mans) :  "Khalid El-Amin est dans le collimateur. On attend plus de lui et je ne cache pas que je regarde le marché." Voilà ce que déclarait récemment le président LeBouille du Mans, dans Ouest France. A 170.000 euros, il a sans doute le droit d'être exigeant...

 

JP-Batista-Le-Mans_full_diapos_large.jpg

9 – 170.000 euros. JP Batista (Le Mans) : JP Batista, une valeur sûre de la Pro A depuis cinq saisons. A noter que le salaire mensuel net moyen des joueurs de Pro A s'élève à 7.700 euros. Plus que celui de la D1 de handball (5.000), mais moins que la L1 de football (35.000) et même que le Top 14 de rugby (11.000).

 

 

 

 

Retour à l'accueil