C'est un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Un temps où le déplacement à Orthez était redouté par toutes les équipes de France et d'Europe. Le temple du basket c'était la Moutète, son prince, Mathieu Bisséni. Dans les années quatre-vingts, il a écrit en lettres d'or plusieurs chapitres gloirieux de l'histoire du club.

 

De la victoire européenne en coupe Korac en 1984 au titre de champion de France en 1986, il fut de toutes les batailles.

 

Dans sa biographie, Mathieu raconte ses épopées avec le maillot vert d'Orthez et bleu de France dont il porta les couleurs à quatre-vingt-onze reprises. Mais c'est aussi l'histoire de l'ascension d'un gamin né en Centreafrique en 1950 et arrivé dans la petite commune du Béarn en 1971. L'histoire d'un destin hors du commun.

 

Mathieu Bisseni de Berberati à Orthez -de Jean-Pierre Delbouys aux Editions Gascogne

 

51ftyyq41gl._sy445_.jpg

La biographie du joueur de l’Élan, Mathieu Bisseni, sort ce week-end

 

Une centaine d’auteurs sont attendus durant tout le week-end dans la salle de la Moutète pour la 18e édition des Journées du livre d’Orthez, organisées par l’association Orthez Animations. À cette occasion, 15 Orthéziens feront leur « rentrée littéraire ».

 

Cette année encore, la production de la cité Fébus s’annonce variée entre histoire, poésie, nouvelle et biographie. Mathieu Bisseni, le « Prince de la Moutète » et Jean-Pierre Delbouys présenteront « De Berbérati à Orthez, itinéraire d’une légende du basket » sorti aux éditions Gascogne spécialement pour le salon.

 

Voir la vidéo

 

 

 Fruit d’un travail de deux ans et demi, cet ouvrage, construit comme un puzzle, s’enfonce dans les arcanes du personnage. Le livre revient sur la « dimension africaine » de Mathieu Bisseni mais aussi sur son adoption par la « famille orthézienne ». « En filigrane je raconte des choses personnelles », explique l’ancien sportif de haut niveau qui a voulu être « direct et honnête » tout au long de cette « profession de foi ».

 

bisseni.jpg

Les deux hommes, devenus amis, ont écrit à quatre mains. Le texte, qui n’a rien d’une biographie traditionnelle, navigue de la première à la troisième personne. Une conférence dédicace sera donnée par Mathieu Bisseni et Jean-Pierre Delobouys, samedi à 15 heures.

 

 

 

Retour à l'accueil