hi-res-5931048_crop_exact.jpg

 

Ce titre pourrait surprendre, car Paul Millsap sort d’une saison très remarquée avec le Jazz l’an dernier. Tournant à 16,6 points et 8,8 rebonds, il a grandement participé à la qualification du Jazz en playoffs et a joué à un niveau proche d’un all-star. Alors pourquoi parler de Derrick Favors dans le starting five du Jazz ?

 

L’équation semble compliquée. Millsap arrive dans sa dernière année de contrat et, refusant de parler de sa situation, il n’a toujours pas signé d’extension. Il y a donc de grandes chances de le voir devenir agent libre l’été prochain. Favors, a lui fait d’immenses progrès depuis son arrivée dans l’Utah. En effet, la saison dernière, le jeune ailier fort de 21 ans tournait à 8,8 points et 6,5 rebonds en saison régulière, avant d’élever son niveau de jeu en playoffs en passant à 11,8 points et 9,5 rebonds. Très prometteur donc. Le Jazz dispose d’une option permettant de resigner ce dernier pour un an à l’issue de la saison 2012-13, mais si sa progression suit son chemin, il faudra sûrement lâcher les billets pour conserver Favors sur le long terme.

 

Quoiqu’il arrive, le Jazz devra faire un choix à un moment ou un autre entre ses deux ailiers-forts talentueux, qui auront les moyens d’être gourmands lors de leurs renégociations de contrats. C’est l’une des raisons pour lesquelles le club souhaite mettre les deux intérieurs en concurrence lors du training camp, pour une place de titulaire. C’est ce que nous explique Bryan T. Smith dans le Salt Lake Tribune :

 

« Il existe une possibilité peu probable, mais persistante, d’une prolongation de contrat de plusieurs années pour Paul Millsap avec le Jazz. Alors, afin d’y réfléchir, comme à la vieille école, Favors et Millsap batailleront et seront en concurrence lors du training camp, pour savoir qui sera nommé ailier-fort titulaire avant que la saison 2012-13 ne commence. Une source de motivation supplémentaire pour Paul Millsap, qui, s’il réussit sa saison, pourrait signer le plus gros contrat de sa carrière l’été prochain. »

 

Eric Freeman de Y! Sports, explique lui sur twitter que Favors serait le joueur de l’effectif le plus complémentaire avec Jefferson, notamment défensivement. Millsap, pourrait lui, sortir du banc pour changer les match-ups et imposer un autre rythme de l’attaque.

 

 

 

L’idée semble bonne, mais elle peut être risquée. Si Millsap testait la free agency, et que le Jazz souhaitait finalement le resigner, ils pourraient bien le perdre. En effet, il n’est pas certain que le joueur ait forcément envie de revenir dans une équipe qui a fait confiance à un jouer de 21 ans plutôt qu’à lui sur le poste d’ailier fort. Le training camp du Jazz devrait donc être très important pour l’intérieur de 27 ans.

 

On se rappelle l’an dernier que lors de certains matchs, Tyrone Corbin utilisait la polyvalence de Paul Millsap pour le décaler à l’aile et le faire jouer avec Derrick Favors, mais cette année, avec la présence de Gordon Hayward et l’arrivée de Marvin Williams, cette solution semble de moins en moins envisageable.

 

Afin de vous faire une idée par vous même, NewsBasket-Beafrika.com vous propose un mix retraçant la saison 2011-12 de chacun de ces deux joueurs en concurrence.

 

Paul Millsap :

 

 

Derrick Favors:

 


 

 

 

 

Retour Ă  l'accueil