428781_10151034293103463_541683544_n.jpg

 

Les champions d’Afrique 2011 n’étaient menés que de 13 pts à la pause avant de perdre 110-63…

 

Mine de rien, les Tunisiens se seront offert un peu de lumière mardi soir, lors de la seconde journée du tounoi olympique. Pendant presque une mi-temps en fait… Ce qui est déjà presque surnaturel lorsque l’on ne figure pas parmi les meilleures nations et qu’on affronte une machine comme Team USA.

 

Les joueurs d’Adel Tlatli ont parfaitement joué le rôle du Petit Poucet pendant 12 minutes (-6 seulement à la fin du 1er QT), où ils ont même mené à plusieurs reprises avant de finir laminés et logiquement écrasés au tableau d’affichage (110-63) par des Américains forcément un peu vexés.

 

Coach K a sans doute dû motiver un peu ses troupes à la pause (seulement +13 en rentrant au vestiaire…), puisque c’est après le repos que les remplaçants US (les titulaires n’ont pas vraiment été flamboyants: 2 pts pour CP3, 4 pour Kobe, 6 pour LeBron) ont fait le job. Il a fallu que Kevin Love (16 pts) et Carmelo Anthony (16 pts) insufflent un peu d’énergie pour sortir le match de sa torpeur, au même titre que Kevin Durant (13 pts) et que le toujours bondissant Andre Iguodala (6 pts).

 

La présence d’Anthony Davis, qui a remplacé Kevin Love touché au genou (rien de grave, on l’a vu sauter comme un cabri sur le banc pour célébrer un tomar d’Iggy), a elle aussi amené de la fraîcheur. Unibrow a imposé ses grands bras et son élasticité dans la raquette (12 pts), avec quatre conclusions d’alley-oops plutôt spectaculaires.

 

L’occasion était également belle pour les Tunisiens de briller sous les yeux de possibles futurs employeurs. L’un d’entre eux s’est fait une sacrée publicité: Makrem Ben Romdhane. Avec 22 pts (8/15), 11 rbds et 4 pds, le joueur de 23 ans, qui évolue à l’Etoile du Sahel, pourrait bien rejoindre un championnat un peu plus prestigieux grâce à son match presque héroïque au vu de l’adversaire…

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil