lomekimki-basketphoto.jpg

 

BC Khimki Moscou 82-87 Olympiacos Pirée (Groupe F)

 

Premier match du jour en Euroleague entre deux équipes qui ont besoin de victoires, Khimki pour rester au contact des premiers du groupe et les tenants du titre pour rester dans la course à la qualification. On attendait également le duel dans le match entre Zoran Planinic et Vassilis Spanoulis.

 

Khimki entame mieux la partie avec un jeu plus collectif. Planinic régale ses coéquipiers que ça soit à l’intérieur ou à l'extérieur. Les Grecs essayent de revenir par Spanoulis sans trop de réussite, mais ils sont plus agressifs aux rebonds offensifs et récupèrent pas mal de secondes chances, ce qui les laissent dans le match. Mais les défenses ne laissent aucun tir facile des deux côtés. Spanoulis se réveille et permet à son équipe de recoller à 2 points. Avant que Sergey Monya servi par Planinic ne fasse repasser l'écart à 4 points. 23-19 pour Khimki après 10 minutes.

 

Le deuxième quart-temps voit l'Olympiakos jouer plus souvent à l'intérieur grâce à l'entrée de Pero Antic, ce qui leur permet de revenir au score. De plus, ils attaquent mieux le cercle et oblige les Russes a concéder des fautes et des lancer-francs. Mais Khimki maintient son avance avant de faire la différence en fin de période sous l’impulsion du trio Planinic (7 points, 3 rebonds et 8 passes), Kresimir Loncar (8 points et 7 rebonds) et Paul Davis (12 points et 5 rebonds). A la pause, Khimki est devant de 8 points, 43-35.

 

En ce dé"but de 3ème quart, Khimki prend 10 points d'avance puis 12 points sur un panier de Loncar bien servi par l'inévitable Planinic. Mais le reste sera plus compliqué, et verra les Grecs faire un gros rapproché. A la mi-quart temps, Khimki commence à déjouer et plus rien ne rentre. Ses adversaires en profitent pour revenir au score et Kyle Hines se réveille enfin. Avec Spanoulis, ils ramènent leur équipe à 4 points. La fin du quart-temps sera marquée par Paul Davis qui score 6 points et qui finalement permet à Khimki de mener 60-54 après 30 minutes.

 

La dernière période verra les Russes déjouer totalement sous l'impulsion d'un grand Spanoulis qui voit son duel avec Planinic s'équilibrer. Les deux stars se rendent coup pour coup. Le facteur X va finalement s'appeler Acie Law, qui avait traversé la rencontre comme un fantôme jusque-là. Il marque 5 poins de suite dont un tir à 3pts primordial.

 

giorgi-shermadini-olympiacos-piraeus-eb12.jpg

 

Mais juste avant Kostas Sloukas avait refroidi la salle en égalisant à 3 points. les Russes ne rentrent plus un panier et Hines continue son chantier à l'intérieur. Petteri Koponen calme un peu l'hémorragie avec un tir à 3pts qui ramène les Russes à 2 points et 2:30min à jouer. Spanoulis calme tout le monde avec un shoot à 26 secondes du terme qui donne 4 points d'avance aux siens. Le reste sera une histoire de lancers, même si Khimki revient grâce à un panier à 3 points dans les deux dernières secondes. Spanoulis finit le boulot sur la ligne. Il termine le match avec 19 points et 7 passes. Hines finit aussi à 19 points avec 6 rebonds.

 

Pour Khimki, Planinic a tout donné avec 17 points, 13 passes et 6 rebonds. Loncar termine avec 19 points et 9 rebonds. 9 rebonds également pour Davis avec ses 20 points.

 

Khimki peut nourrir des regrets, ils ont eu le match en main pendant 30 minutes avant de s'effondrer lors du dernier quart.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil