2012_07_17_148475345.jpg

 

Via Vince Montana InsideBasket.com

 

Deux ans après avoir manqué les championnats du monde en République Tchèque, Seimone Augustus effectue un retour remarqué au sein de Team USA, symbole de sa remontée en puissance depuis deux ans.

 

Juin 2009, nous sommes au début de la saison WNBA et Augustus se blesse au genou après 6 matchs de très bonne facture (21.0pts et 4.2rbds en moyenne). Le verdict ne tarde pas à tomber, rupture des ligaments croisés et début de la galère. Rapidement opérée, elle revient à temps pour le premier camp de préparation des Américaines. Mais Geno Auriemma ne reconnaît pas celle qui avait fait des étincelles aux Jeux de Pékin.

 

"Il y a deux ans, elle n'était pas du tout en forme à cause de son opération. Elle était très loin d'être en bonne santé physiquement. Je me suis dit que cela pourrait être terminé pour elle" indique le sélectionneur US sur WNBA.com.

 

Sa saison WNBA 2010 sera quelconque, et elle devra à nouveau subir une opération, cette fois pour lui retirer trois fibromes utérins (tumeurs non-cancéreuses). Elle sera de retour pour le camp de préparation de Team USA mais devra faire une croix sur le Mondial après avoir été une des dernières recalées. Un coup difficile à encaisser pour la joueuse de 26 ans, qui était de la catastrophe brésilienne en 2006 lorsque les Américaines ont perdu leur titre mondial. Mais l'opération rédemption devra se faire sans elle.

 

"Bien que je ne pensais pas avoir beaucoup de chance d'être sélectionné, j'ai gardé ma concentration" indique Augustus. "Coach Auriemma et le staff ont trouvé les bons mots pour m'aider à repartir de l'avant."

 

Elle se remet en forme l'hiver suivant en Turquie (Galatasaray), et même si sa saison européenne n'est pas très brillante, elle arrive régénérée pour la saison WNBA à l'été 2011. Renforcées par Maya Moore, les Lynx de Minnesota renversent tout sur leur passage et effectuent une saison historique pour le club. Elles remportent haut la main le premier titre de leur histoire. Dans un duel formidable avec Angel McCoughtry, Seimone Augustus est élue MVP des Finals après une série époustouflante (36pts à 11/14 aux tirs et 13/16 aux lfs, plus 8rbds et 3pds au Game 2 notamment).

 

De retour à son plus haut niveau, c'est tout naturellement que Geno Auriemma la rappelle pour l'équipe olympique de 2012, elle qui a déjà remporté une médaille d'or à Pékin.

 

"Ces deux dernières années, elle a travaillé très dur pour revenir dans l'équipe et a surmonté plus de choses que n'importe quel autre joueuse avant. Je me sens presque obligé de devoir la récompenser. Je suis vraiment très fier d'elle.

Quand elle est venu au premier camp à Las Vegas, elle était comme quelqu'un de différent. Comment aurais-je pu ne pas la prendre ?"

 

Terriblement efficace dans un rôle de booster offensif qui jaillit du banc, Augustus devrait une fois régaler l'assistance de ses crossovers et autres arabesques qui ont fait sa renommée, en plus de ses talents de scoreuse naturelle. Mais pour elle, un seul objectif : gagner l'or, et avec panache.

 

"Quand je tiendrai cette médaille d'or, peut-être que des larmes de joie couleront sur mon visage, car cela a été un long voyage pour moi de revenir ici. C'est quelque chose que j'apprécierai beaucoup, mais je ne prends rien pour acquis."

 

Le reste du monde est prévenu, Team USA n'est pas venu à Londres pour faire du tourisme et la tornade Augustus pourrait de nouveau sévir, comme en 2008. Une belle revanche pour une joueuse au talent hors norme.

 

 

Source:  Via Vince Montana Insidebasket.com

 

 

 

 

Retour à l'accueil