Max-Zianveni

 

 L’intérieur strasbourgeois Maxime Zianveni a été le grand bonhomme de la prolongation d’une rencontre remportée aux forceps face à la JDA Dijon, vendredi au Rhénus (78-67).

 

Ce n’est un secret pour personne : Maxime Zianveni aime le combat. 

 

Vendredi lors de la 3 e journée de Pro A, et contre une équipe dijonnaise accrocheuse, l’intérieur strasbourgeois a été servi. Bousculé comme l’ensemble de ses coéquipiers durant une grande partie de la rencontre, il a sorti les crocs en fin de match pour tout d’abord stopper les offensives bourguignonnes, avant d’être décisif offensivement lors d’une prolongation où tout lui a réussi. 

 

Dans celle-ci, « Air Max » a inscrit 9 de ses 11 points de la soirée et pris 2 de ses 5 rebonds. « Avant cela, il avait déjà eu de l’importance dans les deux dernières minutes où l’on stoppe complètement les Dijonnais », souligne fort justement le coach alsacien Vincent Collet au sujet de l’ex-intérieur havrais de 32 ans.

 

« Je ne savais pas qu’il allait marquer 9 points en prolongation, mais par contre j’avais la perception qu’on était bloqué offensivement et que le salut ne pouvait venir que de l’autre côté. Le fait de remettre Max sur le terrain a permis de colmater les brèches et c’était fondamental. À moins cinq (52-57 à la 38 e) , il fallait bien évidemment mettre des paniers mais aussi que Dijon ne marque plus. Et on l’a bien fait. »

 

Il s’en est pourtant fallu d’un rien pour que les visiteurs remportent la mise à la dernière seconde du temps réglementaire. 

 

« Sur le dernier tir de David Melody, tout aurait pu basculer », avoue Max Zianveni. « Mais alors qu’on était derrière, on a su se ressaisir et revenir en jouant avec le cœur. Ensuite en prolongation, on a tout mis. Personnellement, je me suis senti mieux, plus en rythme et j’ai pris ce qu’il y avait à prendre. »

 

Forcément, après trois journées de championnat, le bilan est positif. « Cela fait du bien d’être à deux victoires en trois matches, surtout que l’on a un calendrier assez favorable à venir (déplacement au Havre le week-end prochain avant de recevoir l’ASVEL le 5 novembre, ndlr) », précise le pivot Centrafricain du club alsacien. « L’ambiance est bonne dans le groupe, les joueurs sont exceptionnels. Chacun dans son rôle, je pense que l’on peut faire de bonnes choses. »

 

 

Retour Ă  l'accueil