108845_81_69791_81.jpg

"La seconde rencontre sera très importante, nous allons nous battre pour la gagner", a ajouté son coéquipier Salah Mejri.

 

Sergio Rodriguez et Salah Mejri ont parlé lors de l'avant-match de la seconde rencontre de la finale qui se disputera ce samedi au Palacio de los Deportes. Le meneur en appelle au jeu avec lequel ils ont brillé cette saison pour battre Barcelone : "Nous savions que ça allait être très compliqué. Défendre, prendre les rebonds et jouer comme nous l'avons fais toute la saison sera clé. Nous sommes très bons quand nous sommes bien en défense et prenons des rebonds. Hier, ça n'a pas été ainsi. Ils nous ont mis beaucoup de points et nous n'avons pas pu jouer à notre rythme".

 

"Nous sommes confiants. Nous savions que le premier match aller être très compliqué. Nous n'avons pas été aussi bien que nous devions l'être, mais nous sommes désormais focalisés pour gagne le second match. Nous allons commencer durement et concentrés dès le début. Nous avons très envie de jouer".

 

"Nous avons eu une très bonne saison et avons été très à l'aise au Palacio de los Deportes. Nous espérons que ce samedi ce soit pareil et que nous pouvons gagner pour égaliser dans la série", a commenté le meneur.

 

Arbitrage

 

"C'est compliqué. Nous nous trompons et ça ne change rien. Eux également se trompent, mais nous demandons un meilleur traitement. On ne peut pas ne pas parler avec eux et qu'ils aient une réaction négative chaque fois que nous nous dirigeons vers eux alors que de l'autre côté, ils peuvent le faire".

 

"NOUS SAVONS QU'UNE BONNE PARTIE DE CE QU'IL SE PASSE DANS UNE QUALIFICATION DÉPEND DU SECOND MATCH."

 

"Pour nous, c'est compliqué d'avoir cette situation. Pas seulement lors du match d'hier mais lors de tous les matchs. Nous tenterons de le faire du mieux possible. Il y a du négatif dès que nous voulons parler avec les arbitres que nous ne comprenons pas. Nous voulons que cela change et qu'il y ait une situation plus fluide. Je termine toujours les matchs avec très peu de fautes, que ce soit parce que je ne force pas ou parce qu'ils ne me les sifflent pas, et parce que j'ai longtemps dans le ballon dans les mains", a conclu le Madridista.

 

108867_81_69811_81.jpg

Mejri : "Nous devons mieux défendre en un contre un"

 

"Nous n'avons pas fait un bon premier match mais il est vrai que nous étions très proches de décrocher la victoire. Ca n'était que le premier match et il en reste quatre de plus. Le second sera très important et nous allons nous battre pour le gagner".

 

Le pivot tunisien s'est exprimé sur les clés de la rencontre : "Il y a beaucoup de clés qui peuvent décider de ces matchs. Dans le premier quart, nous ne sommes pas bien sortis et nous l'avons payé. Nachbar a fait une grande rencontre avec 17 points... Nous devons mieux défendre le un contre un".

 

Mejri a également évoqué le moment de tension de la fin du premier match : "C'est normal dans une finale qu'il y ait ce type de frictions parce que beaucoup de tension s'accumule. Nous devons penser à bien faire les choses et à sortir concentrés sur notre jeu".

 

Pour terminer, il a commenté le rôle du public, obligatoire pour l'emporter : "Cela nous aide d'avoir le soutien du public. Lors du premier match, il y a eu plus de 11 000 personnes à nous soutenir et nous devons arracher la victoire pour elles aussi".

 

 

 

 

Retour à l'accueil