babatandian_3.jpg

Avant de céder mercredi dernier,  la place à son successeur Serigne Mboup, Baba Tandian était face à la presse pour défendre son bilan de trois ans à la tête de la fédération sénégalaise de basket. Une ultime sortie qui a eu des relents de  déballage avec les révélations faites sur la fraude sur l'âge des joueurs U18. Une affaire qui a coûté une sanction au Sénégal et précipité le retrait de la délégation de pouvoir au profit d'une structure provisoire de deux ans.

 

Baba Tandian a encore proclamé sa bonne foi au sujet de l’affaire de l’âge des joueurs de basket qui a été le principal motif de son éviction à la tête de la Fédération sénégalaise de basket. Le ci-devant ex-président de la fédération sénégalais, qui faisait une ultime sortie face à la presse, a rebondi sur la question en la qualifiant de «mauvais procès» à son égard. Le désormais ex-président de la Fédération soutient mordicus de n’être pas au courant du processus de sélection.

 

«Je suis incapable de donner un nom au visage aux joueurs U18 et je ne connais même pas la couleur des licences séniors, des juniors et cadets.  C’est la direction technique qui élabore, sélectionne les joueurs. Je ne sélectionne pas. Je connais mon rôle. Ado Sano est le responsable. Mes collaborateurs ne m’ont rien dit et là on peut me taxer de laxiste», dira-t-il. «Le seul mérite que j’ai, c’est d’avoir décider de ramener la sélection des U18 aux préliminaires de l’Afrobasket en Guinée alors que l’on avait pas de budget», se disculpe-t-il, avant de rappeler  la promesse qu’il  avait faite  devant la Fiba afin de prendre plus au sérieux le problème des licences et au besoin de faire recours à des licences biométriques.

 

Mieux, le président de la Fédération souligne avoir pris devant le ministre des Sports, l’engagement de régler une partie de l’amende infligée au Sénégal. 

 

«On avait le temps de négocier avec la Fiba d’ici le mois de février. Il y avait un moyen de revoir l’amende à la baisse et je n’excluais pas de donner, en caution, une de mes maisons», révèle-t-il, non sans fustiger l’attitude de l’ancienne gloire Mathieu Faye, «son ami de 30 ans», dans la sanction contre le Sénégal.  Le désormais  ex-patron du basket sénégalais n’a toutefois pas hésité à donner le nom des personnes qui ont dénoncé le Sénégal à la Fiba. Ce, à travers un document constaté par un huissier et sur lequel un certain Ibrahima Konaté a mouillé deux anciens directeurs techniques du basketball sénégalais en l’occurrence Ousseynou Ndiaga Diop et Claude Constatino en plus d’Aya Pouye.

 

L’imprimeur et éditeur de presse est  cependant persuadé qu’on ne lui prendra pas en défaut sur la gestion financière et estime en trois ans amener plus 461 millions au basket alors qu’il avait trouvait un budget de 25 ans millions à son arrivée. 

 

En terme de bilan, il se prévaut d’être parvenu à nouer des partenariats  avec les Casa España, le Qatar, en rehaussant les primes des finalistes du championnat, d’avoir initié le soutien financier aux anciennes gloires du basket ou encore d’avoir réconcilié le basket avec son public.

 

Au plan international, il s’est également plu de rappeler d’avoir réussi à battre l’invincible équipe de l’Angola lors de l’Afrobasket en 2011 et qualifier les Lions au Mondial.

 

Aya Pouye, un tombeur de Président ?

 

Mais c’est surtout le vice-président Aya Pouye qui a en eu pour son grade. Avec force et détail, le président Baba Tandian a dénoncé ses «nombreux deals» que l’ancienne gloire du basket et vice-président de la Fédération a été à l’origine et qui a conduit à l’écarter d’abord de la présidence qu’il avait brigué et perdu devant Ass Gaye lors de son élection en 2010 mais aussi dans les querelles internes qui les ont opposé au sein du bureau  fédéral.

 

Convalescence de Diodio : le cri du cœur de Tandian

 

Baba Tandian s’est aussi préoccupé du sort de la Lionne Mame Diodio Diouf et compte demander à son successeur de  régler le problème lié à sa blessure et à sa convalescence. «Il faut 3 millions pour sa rééducation. J’ai pris la ferme décision de soigner Diodio. On ne doit pas le laisser à son sort. Je demande au nouveau président de régler son problème. Elle a le moral très bas Une joueuse de cette trempe peut beaucoup apporter d’ici 5 ans. On n’a pas le droit de la laisser », déclare  Baba Tandian.

 

Installé en avril 2010, le comité exécutif de la fédération sénégalaise de basket, a été dissout le jeudi 21 novembre dernier par le ministre des Sports, Mbagnick Ndiaye qui a par ailleurs mis en place un comité de normalisation dirigé par Serigne Mboup.


La dissolution de la fédération sénégalaise de basket s’expliquerait par les cas de fraude lors des deux Compétitions U18 garçons et filles de 2012.

 

Voici la composition de la nouvelle équipe.

 

 

President : Serigne Mboup

1er Vice President : General Mansour Niang

2éme Vice President : Amadou Gallo Fall

3 éme Vice Président : Mame Maty Mbengue

4 éme Vice President : Lamine Savané

Sécrétaire Général : Leopold Germain Senghor

Sécrétaire permanent : Ibrahima Ndiaye

Trésorier Général : Mama Diawara

Trésorier Général Adjoint : Pathé Keïta

Commission Technique : Ousmane Pouye Faye

Commission Com : Bamba Kassé

Commission Organisation : Colonel Ibrahima Ndiaye

Commission Sportive : El H. Amadou Ould Diop

Commission Juridique : Mafall Fall

Commission médicale :Dr Baye Moussa Samba

Marketting Sponsoring Developpement : Ibrahima Diouf

Commission Finances : Momar Gueye

 

 

Retour à l'accueil