hp_warriors_rr_131129.jpg

Le ballon de la gagne ne lui était pas destiné et pourtant, grâce à un sauvetage in extremis de Thabo Sefolosha, Russell Westbrook (34 points à 10/25 et 7 passes) plante le 3-points de la victoire dans le corner face à Golden State et Oklahoma City l’emporte 113-112 après prolongation.  Kevin Durant ajoute 25 points (7/22) pour le Thunder 13 rebonds et 5 passes pour le Thunder qui remporte son 6e match consécutif et qui reste invaincu (9 victoires) à domicile.

 

Côté Warriors, Stephen Curry (32 points à 13/26, 11 rebonds et 5 passes) et Harrison Barnes (record en carrière avec 26 points à 10/15) font un gros match mais ne peuvent absolument rien faire sur ce shoot de la gagne de la part du meneur du Thunder. Après 3 quart-temps discrets, Kevin Durant remet son équipe sur les rails en scorant 5 des 7 points du 7-0 du Thunder pour démarrer le 4e quart-temps et OKC prend l’avantage pour la première fois depuis le début du 3e.

 

Impossibles à départager après le quatrième quart-temps (Durant rate un jump shot pour la gagne au buzzer tandis que David Lee tremble sur la ligne des lancers en faisant 0/2 alors qu’il était à 12/12 sur la soirée), les deux équipes s’engagent vers une prolongation malgré un lay-up d’Harrison Barnes à 45 secondes qui paraissait clore le sort de la rencontre, surtout après deux lancers ratés de Durant (qui inscrit tout de même 12 points en 4e quart). Pas en réussite en première mi-temps (1/10), Klay Thompson inscrit 13 points dans le dernier quart. Westbrook et Durant seront les deux seuls joueurs du Thunder à marquer en prolongation, dominant aux lancers et grâce à un shoot de l’ailier tandis que les Warriors attaquent avec réussite dans la peinture.

 

En retard d’un point à environ 9 secondes du buzzer, OKC parvient à trouver un shoot miraculeux dans le corner après un raté de Serge Ibaka en tête de raquette et la salle exulte grâce à ce 3-points presque inespéré de Russell Westbrook, qui ne laisse qu’un dixième de seconde d’espoir à ses adversaires. Autant dire rien.

 

 

 

 

Retour à l'accueil