anthony.jpg

 

Battus hier de 16 points au Madison Square Garden, les Sixers n’ont une nouvelle fois rien pu faire face aux Knicks. Ils perdent cette fois à domicile sur le score de 110 à 88.

 

Trois victoires donc pour les Knicks qui ont une nouvelle fois shooté à plus de 40% à trois points. New York n’a jamais été inquiété, menant la rencontre de bout en bout. C’est une nouvelle fois Carmelo Anthony (21 points, 7 rebonds et 2 passes décisives) qui finit meilleur marqueur. Il confirme toutefois l’impression laissée après les deux premières victoires. Le Melo 2012-2013 semble plus leader qu’uniquement scoreur. Une nouveauté pour l’ancien pensionnaire de Syracuse. Derrière lui la marque est très bien répartie avec six joueurs à plus de dix points. Ronnie Brewer, une nouvelle fois dans le 5, se feint d’un double double (13 points et 10 rebonds) alors que J.R. Smith (17 points, 7 rebonds, 5 passes et 2 interceptions) continue son bon début de saison. A noter également le bon match de Pablo Prigioni ( 11 points, 6 passes et 2 interceptions) qui a su profiter de son premier temps de jeu conséquent pour montrer toute l’étendue de son talent. Enfin, le temps de jeu de Rasheed Wallace (10 points et 3 rebonds) a lui aussi augmenté tout comme ses stats.

 

Les Sixers quant à eux sont à l’arrêt après deux défaites. S’ils ont montré de belles choses contre Denver lors de l’ouverture de la saison, les deux confrontations contre les Knicks ont montré bien des lacunes. Privé de Jason Richardson, c’est Dorrell Wright qui a commencé dans le 5 et il s’en est relativement bien sorti (14 points à 4/14 et 9 rebonds). Doug Collins attendait un match référence d’Evan Turner, ce dernier aura été complet sans être transcendant (11 points à 3/9, 9 rebonds et 6 passes). Si 5 joueurs passent la barre des dix points, Philly manque clairement d’un vrai leader pour remplacer le vide laissé par Andre Iguodala.

 

Les Highlights:

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil