5978082.jpg

Au centre de toutes les rumeurs de transfert, Kevin Love se fait gentiment désirer à mesure que l’ouverture du mercato approche. Alors que plus de la moitié des franchises de la ligue souhaite le voir évoluer la saison prochaine sous leurs couleurs, l’anxiété monte au sein des Minnesota Timberwolves qui craignent de plus en plus le départ précipité de leur meilleur joueur d’ici peu. Plus que tous les autres membres du groupe de Flip Saunders, le meneur espagnol et grand compagnon de groupe de « Kevin Amour », Ricky Rubio, en pince pour son intérieur fétiche et ne voudrait sous aucun prétexte le voir prendre la fuite pour, probablement, le Massachusetts ou la Californie, selon les pistes les plus chaudes…

 

Entre stupeur et incompréhension, le jeune maître à jouer de l’escouade de Minneapolis s’interroge grandement sur la réelle signification des dernières sorties médiatiques de son acolyte. Partira, partira pas ? En proie au doute, Rubio décide alors de ne pas rester sans réponse et monte au front  dans le but de faire entendre sa désapprobation formelle et inaltérable quant aux probables volontés maquillées de départ de Kevin Love.

 

« Je n’ai pas l’intention de le convaincre s’il (Kevin Love) ne veut pas rester. Mais je veux qu’il reste parmi nous et je lui dirai ce que je pense, à savoir que nous avons réussi ensemble à progresser chaque année et qu’il est un grand joueur, qu’il compte énormément pour nous. Je crois que nous devons passer au niveau supérieur ensemble… Les médias disent que l’affaire est déjà bouclée mais je ne sais pas à quoi il pense. Tout ce que j’ai entendu jusqu’ici provient des médias et non de lui donc je ne crois à rien de tout cela. J’ai vraiment besoin de m’entretenir avec lui, de coéquipier à coéquipier », déclare Ricky Rubio, très préoccupé par le déroulement de cette affaire.

 

« S’il part, ce sera très douloureux car c’est notre meilleur élément. Après, tout dépendra aussi de ce qu’on obtiendrait en échange. Nous verrons bien ce qu’il se passera. Je ne vois pas comment passer une nouvelle année à reconstruire pourrait nous être bénéfique car nous nous améliorons saison après saison et, cette année, nous n’étions pas si loin de nous qualifier pour les PlayOffs. Donc, nous amener à repartir dans une phase de reconstruction n’aurait aucun sens. Ce serait aller à l’encontre de ce que sommes en train de faire. »

 

 

Source texte : nba.com 

 

 

 

Retour à l'accueil