zianveni.jpg

Auteur d'une belle performance avec 13 points dont 6/6 aux tirs, 1/2 aux lancers francs, 5 rebonds et 17 d'évaluation en seulement 18 minutes, le pivot centrafricain Maxime Zianveni a brillamment contribué à la victoire du CCRB contre Le Portel.

 

CCRB 86 - 78 LE PORTEL

 

16-23 | 22-15 | 26-17 | 22-23

 

Auteur d’un très bon match, le CCRB l’a emporté contre Le Portel. Dominateurs tant en attaque qu’en défense, les champenois ont lancé un message fort à la Pro B. Ils confirment leur retour en forme après leur victoire en double prolongation le week-end dernier à Poitiers. 

 

C’est le CCRB qui commence mieux le match. Kévin Joss-Rauze et Muhamed Pasalic sont présents en défense, Ron Slay et Maxime Zianvenni scorent dans la peinture. Les champenois possèdent vite 10 points d’avance (12-2). Mais c’est sans compter sur le secteur intérieur du Portel avec en premières lignes Wendell McKines et Charles-Henri Bronchard qui ramènent vite leur équipe à égalité. Ils vont même passer devant sur un énième panier du pigiste de Darnell Wilson. Châlons-Reims a du mal à  s’en remettre et concède le premier quart temps sur le score de 16 à 23.

 

Pape Beye sort de sa boite. Il enchaîne les bons mouvements et garde son équipe à distance raisonnable de son adversaire. Car en face, McKines continue son festival offensif (16 pts à la mi-temps). Poussé par leur public, le CCRB intensifie sa défense et retrouve sa réussite du début de match. Michel Morandais et Joss-Rauze en profitent. Les deux équipes sont à égalité 38-38 à la mi-temps.

 

Au retour des vestiaires, c’est un CCRB ultra motivé qui rentre sur le parquet. L’adresse extérieure de Morandais et de Rodrigue Mels fait mouche. Mais en face Matthew Gibson leur répond par 2 tirs primés. Mais cela ne va pas refroidir les hommes de Nikola Antic qui vont un passer un 8-0 au Portel qui leur permet de posséder une avance confortable avant les 10 dernières minutes (64-55). 

 

Bronchard et Mathieu Wojciechowski tentent bien de ramener leur équipe au score mais le CCRB repart de plus belle avec le trio Morandais - Joss-Rauze - Slay. Charles Jackson donne ses derniers efforts dans la raquette, mais Pape Beye lui répond. Comme d’habitude c’est la défense qui prime côté Champenois. Le Portel rate énormément de tir tandis qu’en face les locaux s’en donnent à cœur joie en ne ratant que 2 tirs en 10 minutes !  Le CCRB va gérer la fin de match et l’emporter sur le score de 86 à 78.

 

1_5--1-.jpg

L’évaluation collective est sans appel : 99 à 64. Même si l’écart n’a jamais enflé, le CCRB a vraiment semblé tenir le match. 5 joueurs ont grandement participé à cette performance et sont au-dessus des 10 d’évaluation : Slay (13 pts, 5 pds, 4 rbds, 20 d’éval), Morandais (21 pts dont 3/5 à 3 pts, 19 d’éval), Zianvenni (17 d’éval son meilleur match au CCRB), Joss-Rauze (13 d’éval) et Pape Beye (12 pts, 4 rbds,  11 d’éval) qui enchaîne les belles performances en sortie de banc depuis 4 matchs.

 

Au Portel, il fallait s’en douter, c’est le secteur intérieur qui a bien marché. Mais malheureusement pour les hommes d’Eric Girard, les 3 intérieurs McKines (22 pts, 5 rbds, 22 d’éval), Bronchard (12 pts, 11 d’éval) et Jackson (13 pts, 9 d’éval) ont été bien trop seuls ! En témoigne l’adresse à 3 points des joueurs extérieurs du Portel : 3/14 !

En attendant demain le match de Boulogne-sur-Mer contre Denain, le CCRB garde la deuxième place au classement à égalité avec Fos-sur-Mer. Le Portel est rejoint par Saint-Quentin qui a fait une jolie opération sur le parquet de Rouen. 

Le résumé du match
Retour à l'accueil