498_552478188101826_1487961954_n.jpg

 

Au terme d’un combat intense de bout en bout, les Strasbourgeois emmenés par un énorme Louis Campbell ont remporté aux forceps un magnifique et mérité succès, hier soir au Rhénus, lors du choc au sommet de la 5 e journée de Pro A face à l’Asvel Lyon-Villeurbanne (80-66).

 

La partie entre deux équipes revenues cette saison dans les hauteurs de la Pro A a tenu hier soir toutes ses promesses. Comme prévu, le choc a été intense, beau et indécis pendant près de quarante minutes. Sur son parquet et soutenue par presque 5000 supporters, la SIG a une nouvelle fois arraché une victoire en luttant jusqu’au bout devant une belle formation villeurbannaise (80-66). Louis Campbell a encore été magnifique (19 points, 5 interceptions), Gerald Fitch impérial en fin de match (12 points) et les tauliers, Alexis Ajinça (17 points, 9 rebonds) et Ricardo Greer (15 points, 8 rebonds et 5 passes décisifs) ont à nouveau répondu présents dans les moments clés d’une partie de très haut niveau.

 

14148_552478134768498_225072507_n.jpg

 

Comme on pouvait s’y attendre dans ce duel de coleader de la Pro A, le début de la rencontre est âprement disputé. La formation alsacienne est la première à se mettre en action, profitant du manque de réussite villeurbannais. Les frères Greer trouvent la mire et la SIG est devant (11-6 à la 5 e). L’Asvel ne tarde toutefois pas à réagir dans le sillage de son meilleur marqueur de la saison, Edwin Jackson. L’international français prend les choses en main et fait rapidement revenir son équipe (15-15, 8 e). Ricardo Greer lui répond en inscrivant sept points de suite, et après un très bon passage d’Alexis Ajinça (dont un dunk rageur) et deux paniers du guerrier Max Zianveni, les Strasbourgeois parviennent une nouvelle fois à se détacher au tableau d’affichage (32-24, 13 e).

 

Alors qu’Edwin Jackson est pris en grippe par le public alsacien suite à deux fautes grossières, le match se durcit quelque peu dans le 2 e quart-temps et les coups de sifflets s’enchaînent, rendant la partie un peu plus hachée. Forcément, les défenses se resserrent enfin et les paniers se font plus rares (35-30, 17 e). Après plus de deux minutes sans la moindre réussite de chaque côté, les coéquipiers d’Aymeric Jeanneau rentrent finalement à la pause avec une légère avance (37-30).

 

69719_552445584771753_1155525408_n.jpg

 

L’avantage alsacien va pourtant fondre comme neige au soleil au retour des vestiaires. L’Asvel passe un 8-0 à une formation strasbourgeoise totalement absente des débats pour le coup (37-38, 23 e). Vincent Collet est alors obligé de prendre un temps mort énergique pour remobiliser ses troupes. Cet arrêt de jeu redonne l’allant souhaité à son équipe puisque cette dernière se rebelle à l’image d’une nouvelle claquette dunk d’Alexis Ajinça (43-42, 26 e).

Les deux équipes vont alors s’engager dans un véritable bras de fer. Les Villeurbannais retrouvent une belle efficacité loin du cercle par Abromaitis, Thompson et ce poison de Jackson.

 

Fitch assommant

 

Mais le meneur de jeu strasbourgeois Louis Campbell permet tout d’abord à la SIG de recoller (53-53, 30 e) avant de lui permettre de prendre de l’avance, avec l’aide de Gerald Fitch, au cœur d’un très bon passage alsacien ponctué par un 11-0 (64-58, 34 e). Comme lors de la victoire face à Dijon il y a quinze jours au Rhénus, le shooteur américain venu de Malaga assomme l’Asvel en retrouvant sa patte à trois points (69-62, 37 e). Le petit festival de l’arrière strasbourgeois ajouté à la réussite de Campbell, encore à trois points, donne dix longueurs d’avance à la SIG avant la dernière minute (74-64, 39 e). Le match est bel et bien plié et les joueurs de Vincent Collet peuvent fêter avec leurs supporters ce quatrième succès, ô combien important, en cinq matches de championnat.

 

530863_552445144771797_31141107_n.jpg

 

SIG 80 ASVEL 66

 

Strasbourg. 33 paniers (dont 7 sur 20 à trois points) sur 65 tirs - 7 lancers francs sur 12 tentés - 38 rebonds - 13 passes décisives - 13 balles perdues - 19 fautes personnelles. Marqueurs : Fitch (12), Jeanneau (7), Zianveni (5), Ajinca (17), Campbell (19), J. Greer (5), R. Greer (15).

 

Villeurbanne. 26 paniers (dont 6 sur 18 à trois points) sur 59 tirs - 8 lancers francs sur 15 tentés - 31 rebonds - 12 passes décisives - 18 balles perdues - 17 fautes personnelles. Marqueurs : Nsonwu-Amadi (16), Morlende (4), Sy (10), Jackson (13), Thompson (8), Jean-Charles (2), Abromaitis (8), Larrouquis (5).

 

Quelques photos de la rencontre:

 

182589_552445488105096_1072982785_n.jpg

319037_552444911438487_1260566740_n.jpg

317771_552445634771748_1870416766_n.jpg

 

 

 

 

 

Retour Ă  l'accueil