Les Strasbourgeois ont dû attendre la prolongation pour venir à bout d’une coriace équipe de la JDA Dijon, hier soir lors du premier match de la saison de Pro A au Rhénus (78-67). «C’était très dur de revenir dans le match, mais on a su se ressaisir, le coach nous a permis de rester dans le match», souriait Maxime Zianveni, le héros de la prolongation.

 

 maxime-zianveni-19-points-9-rebonds-5-fautes-provoquees-ain

 

« Soyons prêts à un combat de la même trempe que lundi à Limoges ! », disait Vincent Collet avant la rencontre. Le moins que l’on puisse dire est que le coach strasbourgeois ne s’est une nouvelle fois pas trompé. Hier soir au Rhénus, ses joueurs ont arraché une deuxième victoire de rang, après une très belle prolongation, face à une solide équipe de la JDA Dijon (78-67). Et il a vraiment fallu aller la chercher avec les tripes.

 

« On a bien commencé dans l’attitude et le respect des consignes, explique le technicien alsacien. Le passage en défense de zone nous a embêtés et Dijon a eu l’intelligence de durcir les débats. Ensuite, cela a été le combat annoncé. Il y a eu un petit exploit pour aller en prolongation et derrière, on l’a bien géré. On a été agressif tout de suite. Finalement, nous sommes très heureux ! »

 

Cette première rencontre de la saison au Rhénus, les Strasbourgeois l’ont en effet prise par le bon bout. Le grand Alexis Ajinça est dominateur face aux petits intérieurs dijonnais et l’excellent Ricardo Greer est sur la lancée de ses dernières bonnes performances. Si bien que l’écart grimpe rapidement en faveur d’une SIG qui déroule tranquillement un jeu plutôt séduisant lors d’un 1 er quart-temps à sens unique (11-4 à la 4 e, 21-7 à la 9 e). Mais avec la JDA Dijon, il ne faut jamais crier victoire trop vite. Fidèle à son habitude, la formation de Jean-Louis Borg va parvenir à complètement faire déjouer celle de Vincent Collet en passant en défense de zone.

 

 

Zianveni décisif en prolongation

 

Alors qu’elle maîtrisait les débats de la tête et des épaules, la SIG encaisse un 13-0 en cinq minutes. Revenu à toute vitesse sur les talons strasbourgeois (21-20 à la 15 e), Dijon passe devant pour la première fois grâce à cinq points de suite de son shooteur David Melody (24-25 à la 17 e). Sanctionné (plutôt durement) pour la 3 e fois par le corps arbitral, Alexis Ajinça est alors contraint de rejoindre le banc de touche. Sans son pivot, la SIG a plus de mal à trouver des solutions. Et malgré une petite réaction alsacienne, avec notamment un panier à trois points d’Hugo Invernizzi, la formation bourguignonne vire en tête suite à une première mi-temps où chacune des deux équipes aura eu sa période : 29-32.

 

Au retour des vestiaires, Dijon continue à imprimer une espèce de faux rythme à la partie, ce qui lui convient plutôt bien. Au cœur d’un match devenu un combat de tous les instants, les deux équipes se rendent alors coup pour coup et les égalités se succèdent (de 34-34 à la 23 e à 38-38 à la 27 e). Le retour en jeu d’Alexis Ajinça dynamise quelque peu la formation strasbourgeoise puisque l’ex-Raptor assène tout d’abord un dunk rageur avant de contrer Harris dans la foulée. Le bon passage du géant alsacien redonne un peu d’air à son équipe (43-38 à la 29 e). Le mano à mano se poursuit néanmoins jusqu’à deux minutes du terme de la rencontre, au moment où Dijon semble prendre le dessus (52-58 à la 38 e).

 

Plutôt maladroit dans ses tentatives depuis le début de la partie, Gerald Fitch se réveille enfin en inscrivant 8 points de suite dont deux shoots à trois points ! Et malgré un tir du capitaine dijonnais Melody au buzzer qui manque d’un rien la cible, les deux équipes doivent se départager en prolongation (60-60). Un retour inespéré et même un petit miracle. Finalement, ce sont les Strasbourgeois avec un pivot Centrafricain Max Zianveni de feu (9 points de suite) qui parviennent à arracher un succès précieux (78-67) dans la lutte pour les play-offs.

 

Rhénus Sport de Strasbourg. Mi-temps : 29-32. Les périodes : 21-9, 8-23, 14-8, 17-20, 18-7. Arbitres : MM. Collin, Vansteene et Greva. 3 320 spectateurs.

 

SIG : 24 paniers sur 69 tirs (35 %) dont 6 paniers sur 30 à trois points (20 %). 24 lancers francs sur 32. 45 rebonds (R. Greer 11), 24 défensifs, 21 offensifs. 9 interceptions. 14 balles perdues. 16 passes décisives (Campbell 6). Points : Invernizzi 3, Toupane, Fitch 23, J. Greer, Jeanneau, Zianveni 11 points, Ajinça 17, Campbell 13, R. Greer 11.

 

Dijon : 23 paniers sur 51 tirs (45 %) dont 4 paniers sur 13 à trois points (31 %). 17 lancers francs sur 18. 30 rebonds (Moss 6), 22 défensifs, 8 offensifs. 5 interceptions. 20 balles perdues. 6 passes décisives (Tiggs et Melody 2). Points : Tiggs 10, Aboudou 8, Moss 4, Harris 6, Leloup 15, Melody 10, Mutuale, Prenom 2, TJ Campbell 12.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil