13660_big.jpg

 

 

France 76-62 Italie

 


Jacques Monclar a parfaitement résumé la pensée à l'issue de ce match au micro de Sport+ : on n'en sait pas plus. L'équipe de France a remporté une second victoire en suivant globalement la même courbe qu'hier (27/06).

 

Comme avant hier, les Bleus ont connu un départ timide matérialisé par les ratés près du cercle de Kevin Séraphin tandis que les Transalpins partaient pied au plancher (2-9). Il faut un bon Nando De Colo pour remettre de l'ordre dans la maison, mais les Bleus sont bien menés après 10min (14-19).

 

Les Italiens sont toujours aussi impressionnants en second quart avec un Ricardo Moraschini très intense, mais sous l'impulsion de Mickaël Gélabale notamment, les Bleus repassent devant. Pour très peu de temps, car ce diable de Moraschini remet les deux équipes dos-à-dos à la mi-temps (32-32).

 

Comme lors du premier match, les Français vont enfin décoller en troisième quart-temps. Kevin Séraphin et Boris Diaw scorent à l'intérieur alors que Yakhouba Diawara et Charles Kahudi jouent les monsieur-muscles à l'extérieur. Fabien Causeur enfonce le clou à longue distance et les Bleus ont créé un vrai break (59-46).

 

Un break qui sera confirmé en dernier quart-temps avec des Bleus plus efficaces en défense et plus concentrés en attaque. La densité physique a fait son effet, et Séraphin domine totalement les débats dans la peinture. L'équipe de France s'impose finalement 76-62 et enregistre sa seconde victoire en deux jours. La suite aujourd'hui à Toulouse contre la Côte d'Ivoire.

 

Nando De Colo mène la danse avec 13pts et 4rbds, Kevin Séraphin suit avec 11pts et 7rbds, et Boris Diaw fait du Boris Diaw avec 11pts, 5rbds et 5pds. Mickaël Gélabale cumule 10pts et 6rbds tandis que Ludovic Vaty et Fabien Causeur marquent chacun 8pts, comme lors du premier match.

 

 

Pour l'Italie, seul Ricardo Moraschini s'est mis en valeur avec 20pts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil