10132012_favors_810_0.jpg

 

Rentrée des classes pour les Lakers au Staples Center, opposés au Utah Jazz ce samedi soir. Si Dwight Howard continue d’intensifier ses entrainements, notamment avant chaque rencontre, son retour ne devrait pas arriver avant la fin de semaine prochaine. Jordan Hill (hernie discale) et Steve Blake (précaution) sont également ménagés. Kobe Bryant fait lui son retour dans le cinq de départ, son épaule totalement remise. Du côté du Jazz, qui a joué hier soir à Oklahoma, Paul Millsap est resté à Utah.

 

Cinq majeur :

 

Utah Jazz : Mo Williams-Hayward-Marvin Williams-Favors-Jefferson

 

Los Angeles Lakers : Nash-Bryant-World Peace-Gasol-Sacre

 

Kobe Bryant ouvre le début du premier quart temps par un jump-shoot, aussitôt suivi par World Peace à trois points. Si le Jazz à du répondant par l’intermédiaire de Derrick Favors qui prend de vitesse Pau Gasol, ce sont bien les Lakers qui prennent le meilleur départ avec en point d’orgue cette passe entre les jambes de Kobe Bryant pour Gasol qui termine au dunk en transition (17-12 au bout d6 minutes). Le Jazz a énormément de difficultés à controller la taille des intérieurs de LA au rebond. Robert Sacre confirme ses bonne performances des deux premiers matchs de pré-saison et est déjà à 5 prises dont 3 offensives à la fin du quart. Darius Morris et Antawn Jamison (5 points) sont les premières rotations des Lakers à faire leur entrée mais l’efficacité de Marvin Williams à 3 points et Jamal Tinsley dans un rôle de distributeur permettent au Jazz de maintenir l’écart (27-22).

 

Les deux formations démarrent le deuxième quart-temps avec la totalité de leur second unit sur le terrain. Devin Ebanks se met en valeur avec deux tirs extérieurs et une pénétration au coeur de la défense. Robert Sacre prend deux nouveaux rebonds offensifs et Tyrone Corbin est obligé de prendre un temps-mort. ans la foulée, Nash, Gasol et Bryant refont leur apparition. Deux moves consécutifs dos au panier d’Enes Kanter , nettement en meilleur forme physique que l’an passé, font revenir le Jazz à 3 longueurs (31-28). En attaque les Lakers tentent systématiquement d’isole Kobe en poste bas face à Alec Burks, avcc assez peu de résultat. Alors Bryant décide d’attaquer le cercle sans relâche. Ce changement tactique est décisif et le numéro 24 enchaine 8 points depuis la ligne des lancers. Un dernier primé de World Peace met l’écart à 1 poitns jsute avant la pause (46-35).

 

Si les 5 majeurs des deux équipes ont joué la majorité de la première mi-temps, les deux coachs choisissent de repartir avec leurs titulaires pour le troisième quart temps. Gordon Hayward revient avec beaucoup plus d’aggressivité qu’en première mi-temps et enchaine un joli and-one puis un jump shot et un dunk en transition. Le jeu collectif des Lakers est aux abonnés absent, la balle ne tourne pas et les actions individuelles trop  nombreuses (52-50). Steve Nash inscrit son premier panier en tant qu’Angelinos à la sortie du temps mort pris par Mike Brown (0-5 jusque la). Et sur deux lancers-francs de Derrick Favors puis de Mo Williams le Jazz passe devant (59-63). Pau Gasol convertit enfin un tir, après s’être fait contrer 3 fois depuis le début de la rencontre, et Andrew Goudelock signe sa première rentrée par un tir à mi-distance (67-67).

 

Le quatrième quart-temps débute, comme attendu, avec les meilleurs éléments des deux équipes sur le banc. Le match sera donc décidé par les joueurs de banc. Enes Kanter domine sans soucis la raquette des Lakers même s’il ne peut convertir ses lancers-francs. Ni Somogyi ni Aguilar ne peuvent arrêter la puissance du Turque (10 points, 12 rebonds) et le Jazz s’envole (81-72). Les efforts de Devin Ebanks et Andrew Goudelock, qui mènent les Lakers dans cette dernière période, seront insuffisants. Malgré l’appel des fans, Mike Brown laissera ses starters au repos jusqu’au bout et le Jazz vient s’imposer au Staples Center. Score final: 86-99

 

 

 

Retour à l'accueil