postgame-670-121022.jpg

 

Les Golden State Warriors avaient beau être privés d’Andrew Bogut et Stephen Curry, la performance des hommes de Mark Jackson a de quoi inquiéter. Dominés de A à Z par les Clippers, que ce soit le cinq de départ ou le banc, les Warriors n’ont jamais existé dans cette partie. La rencontre était déjà pratiquement terminée au bout d’un quart-temps (27-19).

 

29e ou 30e équipe de la ligue au rebond lors des 6 dernières années, les Warriors devront certainement attendre l’arrivée de leur pivot Australien pour améliorer ce secteur et leur défense intérieure. Blake Griffin et Deandre Jordan ont tout simplement fait une bouchée du secteur intérieur de Golden State. 18 points, 12 rebonds pour Jordan, 14 points, 7 rebonds et 6 passes pour Griffin, le tout en moins de 25 minutes de temps de jeu. Plus que les stats en elles-même c’est la naiveté défensive des Warriors qui ne cesse d’exaspérer Mark Jackson.

 

De son côté, Chris Paul semble avoir lui parfaitement récupéré de sa blesurre au pouce. Si sa condition physique reste imparfaite, son jeu lui est inchangé (11 points, 9 passes). Ronny Turiaf a également apporté son énergie et sa présence au rebond en sortie de banc (6 points, 11 rebonds).

 

Avec un avantage de 26 points au bout de 3 quart-temps, Vinny Del Negro décida de mettre ses stars au repos. L’addition aurait bien pu être largement supérieur à ces 18 points de débour au final (88-71).

 

Hormis la réussite longue distance de leurs rookies (Klay Thompson et Harrison Barnes) cette partie est à mettre très rapidement de côté pour Golden Stae. C’est un Mark Jackson passif en seconde mi-temps et surtout furieux en rejoignant le vestiaire à qui reviendra l’analyse de ce désastre. Ce n’est que de la pré-saison mais certains comportements ne sont sans doute pas passés chez l’ex-analyste de ABC.

 

Les highlights :

 

Retour à l'accueil