121002_postgame.jpg

 

Atlanta 64-75 Indiana (1-2)

Atlanta ne réussira finalement pas la passe de trois. Après deux défaites consécutives en Finale WNBA, les joueuses du Dream doivent baisser pavillon dès le premier tour face à une équipe du Fever habitée ce soir par une envie incroyable. Le Bankers Life Fieldhouse a vibré comme rarement derrière les exploits de Katie Douglas et compagnie.

 

Et cela commença dès l'entame avec un panier bonifié d'un lancer-franc de Briann January qui lançait parfaitement les hostilités. Le Fever allait dominer ce premier quart derrière les flèches longue distance de Douglas, sur la base de deux séries : un 7-2 initial, puis un 11-0 suite au réveil du Dream impulsé par Lindsey Harding et Armintie Price. Indiana semble tranquille après 10min (17-25) et ce, malgré un début de match muet pour Tamika Catchings.

 

Mais Atlanta n'est pas venu en victime expiatoire et va sérieusement se rebeller avec Angel McCoughtry aux commandes. La championne Olympique se promène dans la défense du Fever et se permet même le luxe de rentrer deux tirs à longue distance, dont un à près de 10m, pour ramener les deux équipes à égalité juste avant la pause (39-39).

 

McCoughtry continuera même son petit festival après la pause, même si Katie Douglas, et une Erlana Larkins impériale dans la raquette, permettent au Fever de conserver une petite avance. Mais surtout, les locales trouvent enfin l'activité intense de Catchings, présente des deux côtés du terrain (51-54).

 

C'est finalement en dernier quart que les choses vont se décanter. McCoughtry est coupée du ballon et seule Lindsey Harding fait illusion l'espace d'un instant. Atlanta coule petit à petit, coincé dans la défense très peu permissive du Fever. Le tandem Catchings/Douglas fait merveille dans la création du jeu, alors que Larkins a déjà annexé les deux raquettes depuis longtemps. January conclut une contre-attaque avec la faute qui permet de sceller le sort du match à moins de 2min du terme (59-74).

 

Le Fever terminera en roue libre et s'impose finalement 75-64, prenant une revanche éclatante après la déception de l'an dernier.

Katie Douglas termine Ă  24pts et 4rbds, Tamika Catchings ajoutant 16pts, 11rbds et 4ctres. Mais le gros plus est venu de Erlana Larkins qui compile un monstrueux 14pts, 20rbds (record de la franchise en playoffs) et 2ctres.

Le premier match de la finale de la conférence Est entre Connecticut et Indiana aura lieu vendredi soir.

 

Pour Atlanta, Lindsey Harding marque 17pts avec 7rbds, Angel McCoughtry étant bloquée à 16pts à 7/21 aux tirs. Sancho Lyttle (10pts et 6rbds) et Erika De Souza (8pts et 7rbds) n'ont guère pesé.

 

 

Retour Ă  l'accueil