USATSI_7480526_154224518_lowres.jpg

Pau Gasol, c’était un peu le coupable idéal en cas de déroute chez les Lakers, mais également le souffre douleur personnel de Kobe Bryant, qui reste malgré tout son ami. Mais aujourd’hui, l’intérieur ibérique est parti faire parler la poudre chez les Bulls de Chicago, conscient que ça sent un peu le sapin chez les gens du Lac…

 

A 34 ans, le plus âgé des frères Gasol ira désormais faire le plein chez les Taureaux, pour ce qui pourrait bien être son dernier gros challenge avant une retraite bien méritée, il formera une raquette 100% européenne aussi complémentaire et redoutable que chevelue avec Joakim Noah et Nikola Mirotic.Toutefois, pour Pau, annoncer à Kobe Bryant qu’il quittait le navire pourpre et or en perdition fut très difficile. Aussi dur que d’annoncer à sa femme qu’elle a été cocue plusieurs fois…

 

« Ça a été très dur… Très dur… Mais il a très bien réagi, il a compris mon choix, il me soutient et me soutiendra toujours quoi qu’il arrive. Il me souhaite le meilleur et j’en fais de même. C’est ça que sont censés faire des amis, des frères, et c’est ce que nous faisons. »


« On a vécu beaucoup de choses ensemble, et il a toujours été là, dans les bons et les mauvais moments. On s’est longuement parlé, et notre relation va bien au delà du basket-ball, il sera toujours mon ami, et je sais qu’il me manquera. »

 

Il aurait pu être accueilli avec un couteau de boucher par Kobe, mais finalement, celui qui aura gagné deux titres consécutifs en 2009 et 2010 avec le Black Mamba aura un discours final très élogieux, que ce dernier lui aura bien rendu. Mais la pression médiatique de Los Angeles, ainsi que les rumeurs de transferts incessantes à son sujet et la reconstruction des Lakers auront poussé l’espingouin à mettre les voiles vers Chicago, pour 3 ans et 22 patates. Surtout après toutes les décisions plus hasardeuses les unes que les autres de Mitch Kupchak qui laisse filer Kent Bazemore et Kendall Marshall, deux des rares satisfactions de la saison passée.

 

Gasol quitte donc le marasme angelino pour une dernière pige dans l’Illinois aux côtés des genoux de Derrick Rose et de Carlos Booz… Oh Wait… Et pendant ce temps, Kobe Bryant doit continuer d’assister, impuissant, à la reconstruction des Lakers avec Jeremy Lin et… bah Carlos Boozer donc. Une chose est sûre : la saison risque encore d’être longue de ce côté là de Los Angeles.

 

source texte : Pro Basketball Talk

 

 

 

Retour à l'accueil