SPAN_V.jpg

Olympiakos Le Pirée 71-53 Anadolu Efes Istanbul

 

Dix minutes: c'est le temps qu'a duré le suspense lors de ce deuxième match entre le tenant du titre et le dernier représentant turc. Le temps pour l'Olympiakos de lancer la machine et de mettre en place une énorme défense.

 

Si Istanbul remporte le premier quart (14-16), Efes n'inscrira que 37 points lors des trente dernièrs minutes. Et sans un Kerem Gonlum au four et au moulin (13 pts, 14 rbds), l'addition aurait pu être bien plus lourde.

 

Pour les Reds, Spanoulis a encore une fois tenu son rang (15 pts, 4 rbds, 8 pds) bien aidé par le petit intérieur américain Kyle Hines (12 pts à 5/7, 3 rbds, 2 int) et par le Macédonien Pero Antic (11 pts à 3/5 à 3-pts, 7 rbds).

 

kyle-hines-olympiacos-piraeus-eb12--1-.jpg

L'Olympiakos est donc bien parti pour aller à Londres défendre son titre européen, même si le prochain match sera très compliqué dans la fournaise d'Abdi Ipekci, l'antre des Stambouliotes  qui vendront chèrement leur peau.

 

 

 

 

Retour à l'accueil