vassilis-spanoulis-olympiacos-piraeus-eb13.jpg

Galatasaray Liv Hospital 67 - 78 Olympiacos Piraeus

 

(11-22 / 19-20 / 27-17 / 10-19)

 

C'était le choc de ce groupe C. L'Olympiacos, tenant du titre, contre le Galatasaray, un prétendant au titre. Dans ce choc des titans, c'est le club grec qui a su tirer le mieux son épingle du jeu. Menés par leur star Vassilis Spanoulis (18 points, 1 rebond et 3 passes), les grecs démarrent le match de la meilleure des manières. Face à l'adresse en attaque et la rigueur défensive des grecs, le Galatasaray ne peut que constater les dégâts ... Le premier quart-temps se termine sur le score de 11 à 22 pour l'Olympicos.

 

Le deuxième quart-temps annonce le réveil des turcs. Carlos Arroyo (10 points, 2 rebonds et 4 passes) est à l'origine du réveil de Galatasaray. Appliqué en défense et de nouveau en joie en attaque, les turcs terminent le quart-temps avec 19 unités inscrites. En face, et surfant sur leur premier quart-temps de feu, l'Olympiacos gère son avance et boucle la première mi-temps avec 12 points d'avance (30-42).

 

Début du troisième quart-temps. Le réveil amorcé lors du deuxième quart-temps par les turcs va se confirmer. Surmotivés, et peut-être aidés par un relâchement des grecs, les joueurs d'Istanbul vont revenir dans la course. Nate Jawai (22 points et 5 rebonds) est le principal artisan de la remontée fantastique de son équipe. Face à cela, l'Olympicos est impuissant et voit son avance fondre comme neige au soleil. Le score est de 57 à 59 pour les grecs.

 

Heureusement pour les champions en titre, Brent Petway (11 points) et Matthew Lojeski (15 points) permettront à leur équipe de rester devant et de s'imposer dans la salle du Galatasaray Liv Hospital. Deuxième victoire en deux journées pour l'Olympiacos qui poursuit son parcours sans faute mais non sans frayeur ... 

 

 

 

Retour à l'accueil